Géographie et environnement

01/12/2017

Géographie

L’archipel des Baléares est situé dans la partie occidentale du bassin méditerranéen. Il est composé de cinq îles habitées auxquelles s’ajoute une centaine d’îlots. Du nord au sud, les îles principales sont Minorque, Majorque, Cabrera (qui dépend administrativement de Majorque), Ibiza et Formentera. Ces deux dernières forment l’archipel des Pityuses, dont le nom remonte à la période carthaginoise des Baléares.

Les Baléares sont surtout connues pour leurs centaines de kilomètres de côtes, tantôt sableuses, tantôt rocheuses et souvent bercées par des eaux cristallines. Pourtant, Majorque compte deux chaînes montagneuses de taille, dont la célèbre Serra de Tramuntana, dans la partie occidentale de l’île. Le point culminant est le Puig Major, haut de 1445 mètres. On retrouve ce relief montagneux à Ibiza, même si les altitudes sont moindres avec un point culminant à 475 mètres, au mont Atalayas. Minorque est la plus plate des îles de l’archipel et cela explique aussi qu’elle soit aussi exposée aux vents de la Tramontane qui balaient parfois violemment ses terres. 

Faune

Les îles Baléares ont une faune typiquement méditerranéenne. Le milieu marin est celui qui présente la plus grande diversité avec plus de 400 espèces de poissons, une centaine de crustacés, huit cétacés et un nombre incalculable d’invertébrés. Les oiseaux marins sont également nombreux : cormorans et mouettes, en tête et avec une espèce endémique, le Puffin des Baléares qui niche sur l’archipel avant de remonter à la fin de l’été vers les îles britanniques.

L’isolement des îles a aussi permis à certaines espèces de se développer de manière singulière. Les zones de forêt et de montagne sont le refuge de nombreuses espèces d’insectes et de reptiles. On note la présence de plusieurs espèces endémiques de lézards, d’araignées mais aussi d’escargots : Podarcis lilfordi et Podarcis pityusensis pour les reptiles, nemesia ibiza, euscorpius balearicus, cybaeodes mallorcensis côté insectes, et iberellus tanitianus et balearicus pour les invertébrés, pour ne citer que quelques-unes des 300 espèces endémiques de l’île.

Flore

Avec 1729 espèces recensées sur ses îles, dont un dixième seulement d’espèces endémiques, la flore des Baléares n’est pas particulièrement riche. La moitié de la flore qu’on y trouve est typique de cette région du bassin méditerranéen : pins, chênes, citronniers, orangers, amandiers, etc.

Parmi les 124 espèces endémiques que compte l’île, l’une des plus connues est l’estepa joana dont les petites fleurs jaunes colorent les arbustes de l’île, l’asperula paui qui éclot en une multitude de fleurs roses pastel ou encore l’helleborus lividus.

Finalement, c’est la flore sous-marine des Baléares qui se distingue le plus, à Ibiza et Formentera. Les immenses prairies de posidonies qui recouvrent leurs fonds marins ont valu à Sant Josep, à Ibiza, l’inscription au Patrimoine mondial de l’Unesco.  

Environnement

Si Minorque a été déclarée réserve de biosphère de l’Unesco en 1993, les Baléares n’en restent pas moins un endroit où l’équilibre naturel a été compromis par le développement d’un tourisme de masse. Ces dernières années ont été marquées par une prise de conscience des enjeux écologiques des îles et Minorque et Formentera, tentent de développer un tourisme durable pour ne pas répéter les erreurs, souvent irréversibles, de Majorque et Ibiza. Les zones protégées et les parcs naturels se multiplient mais cela ne suffit pas. Un touriste averti en vaut deux, alors, soyez attentifs lors de vos vacances à être le premier à respecter l’environnement qui vous entoure !

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.