À goûter, siroter

01/12/2017

À manger

Contrairement à ce que l’on pourrait attendre d’une cuisine méditerranéenne et qui plus est, insulaire, deux des points forts de la gastronomie des îles Baléares sont les fromages et la charcuterie. En effet, les ressources de la pêche sont insuffisantes pour satisfaire la demande et le poisson vient souvent d’autres régions d’Espagne, vendu à des prix élevés.

Pain (sans sel !), tomates, oignons, poivrons et huile d’olive constituent les aliments de base de nombreux plats de la gastronomie de l’archipel. Vous les retrouverez dans des soupes comme l’oliaigua à Minorque ou la sope mallorquine à Majorque ou bien dans le tumbet, sorte de ratatouille locale, auquel sont ajoutées des aubergines. Le riz est également un aliment de base, souvent cuisiné avec de la viande ou du poisson.

Un peu partout, vous trouverez des petits chaussons fourrés au fromage, à la viande, au poisson ou aux légumes : empanadas, formatjades, robiols, les noms varient et leur farce aussi, n’hésitez pas à vous le faire expliquer par les vendeurs.

La cuisine des Baléares est robuste et rustique, même si avec le développement du tourisme, vous trouverez à peu près n’importe quelle spécialité culinaire, des sushis aux pizzas, des tortillas aux hamburgers. Préférez la gastronomie locale, souvent cuisinée à base de produits frais et locaux. Vous trouverez aussi de très nombreux restaurants végétariens voire vegans qui surfent sur la vague de l’alimentation saine, en particulier sur l’île d’Ibiza.

À Minorque, la tradition d’élevage a permis de développer une cuisine aux saveurs franches. De la tradition de l’abattage du porc, la matanza, sont nées différentes spécialités charcutières. La plus connue est une saucisse relevée de piment rouge : la sobresada. Le cuixot est une sorte de boudin rouge parfumé au fenouil alors que la carn i xua est préparée avec du porc et du lard.

L’île est aussi connue pour son fromage Mahón-Menorca. Produit à base de lait de vache, il est consommé depuis l’Antiquité et est l’un des ingrédients principaux de l’alimentation minorquine. Les fromagers le proposent générales à trois types de maturation différents : très sec, mi-sec, tendre.

À Formentera, les spécialités sont le peix sec, un poisson séché, le sel liquide, dont le faible taux de sodium en fait un excellent atout santé ou bien les fromages frais. Pour être sûr de la qualité et des saveurs de vos produits, n’hésitez pas à aller faire vos emplettes dans les marchés de la ville où vous vous trouvez. 

À boire

La tradition viticole aux Baléares remonte à l’époque romaine. Aujourd’hui, l’île compte de nombreux vignobles qui produisent de très bons vins locaux, plutôt rouges et aux saveurs de fruits gorgés de soleil. Mention spéciale pour le Binissalem, l’un des plus connus mais aussi des meilleurs vins majorquins.

La domination britannique au XVIIIe siècle a également permis à Minorque de développer d’excellentes distilleries qui produisent gin et vermouth. Le plus emblématique des cocktails est la pomada, à base de gin, de citron pressé et de quelques glaçons.

En fin de repas, demandez une liqueur d’herbes. Anis, fenouil, romarin, sauge, laurier, au total près de 18 plantes aromatiques composent ce digestif traditionnel de Formentera, également produit à Ibiza. Et à n’importe quelle heure de la journée, l’orxata sera votre meilleur allié. Cette boisson typique ressemble à notre orgeat et désaltère même les plus grandes soifs.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.