Peuples et institutions

30/05/2017

Politique

Les Bahamas sont une monarchie parlementaire. Ancienne colonie britannique et toujours membre du Commonwealth, ils ont pour chef d’État la Reine Elizabeth II (depuis le 6 février 1952), dont le représentant est le gouverneur général (nommé et rétribué par la reine).
L’État comporte néanmoins son propre gouvernement, mais c’est le gouverneur général qui nomme les Premier Ministre et Ministres Adjoints. Le Conseil des Ministres a le pouvoir exécutif et contrôle le gouvernement des Bahamas. Il comprend au moins neuf ministres, dont le Premier Ministre et le Garde des Sceaux. Le Parlement, renouvelé par élections tous les 5 ans, a le pouvoir législatif, il se compose du Sénat et de l’Assemblée Nationale. Conformément aux dispositions de la Constitution, le rôle du Parlement est de voter des lois garantissant le bon fonctionnement des Bahamas. L’autorité judiciaire est assurée par la magistrature, qui comprend la Cour Suprême et la Cour d’Appel. Le régime de la « Common Law » britannique est en vigueur aux Bahamas.
Les 3 partis bahaméens sont :
- PLP (Progressive Liberal Party)
- FNM (Free Natiobal Movement)
- DNA (Democratic National Alliance)

Économie

Croissance : 1,5 % (FMI, 2016)
Taux de chômage : 13,9 % (FMI, 2016)
Taux d’inflation : 1,5 % (FMI, 2016)

Tout autant que le tourisme, le statut de paradis fiscal des Bahamas contribue grandement à l'intérêt qu'il suscite pour les organismes bancaires off-shore. Les entreprises et les individus ne sont pas imposés mais la TVA a fait son apparition dans l’archipel en 2015. Il n'en reste pas moins que les dollars laissés par les touristes font du secteur du tourisme le principal moteur de l'économie avec une part de 60% du PIB et qui surtout emploie à lui seul 40% de la main d'œuvre locale. Les dirigeants du pays cherchent néanmoins à réduire leur dépendance du secteur des services en favorisant l'industrie et l'agriculture - cette dernière ne représente que 3% du PIB - ainsi que les investisseurs étrangers, attirés également par la stabilité monétaire du pays et ses avantages fiscaux. Depuis 2015, le gouvernement a lancé des projets pour améliorer les infrastructures de l’archipel (énergie, eau et transport) et soutenir le tourisme. L'aéroport de Nassau peut désormais accueillir les gros porteurs. Le secteur touristique du pays demeure dynamique, attirant d’importants projets hôteliers.

Peuple

Les Bahamas comptent plus de 390 000 habitants, concentrés à 80% sur l’île de New Providence et dans la capitale Nassau, tandis que 15% se trouvent à Freeport sur Gran Bahama. Le reste de l’archipel possède une densité de population particulièrement basse. Les habitants des îles sont noirs et métis à 90%, les Blancs ne représentent que 10%. Toute trace de population amérindienne a  disparu et les descendants les plus lointains proviennent des esclaves africains en provenance d’Afrique de l’Ouest et du Congo, arrivés dans l’archipel au XVIIIe siècle. Sur Eleuthera et dans les Abacos, la communauté blanche est très fière de ses descendants loyalistes anglais, surnommés les « Conchy Joes ». Les îles comptent une population importante de seniors américains, venus profiter de leur retraite. Plus étonnant, la présence d’une communauté grecque à Nassau, arrivée sur l’île au début du XXe siècle. L’émigration cubaine et haïtienne, clandestine pour cette dernière, a également créé des micro-communautés, pas toujours bien intégrées. 

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.