Lexique de survie

16/05/2017

L’anglais des îles

L’anglais est la langue officielle, et compte tenu de l’héritage colonial britannique tardif, on parle un anglais plus proche de celui d’Angleterre que des États-Unis pourtant moins loin. On ne parle cependant pas le Queen English (anglais standard), mais une version personnelle marquée par quelques emprunts espagnols et africains. Il ne faut pas confondre cet anglais bahaméen avec le créole bahaméen qui est presque incompréhensible pour un locuteur anglophone. On le surnomme Broken English en raison de ses nombreuses contractions de mots ou inversion de lettres.

Bravo !

What da wybe is ?

Comment ça va ? Auquel on répond : Een nothin’, rien de particulier

Well mudda sick !

Incroyable ! pour marquer la surprise et l’étonnement

Jam up

Complet (pour un restaurant)

Tings

Un truc, une chose (déformation de things en anglais)

Épatez vos amis

Bahamas vient de l’espagnol baja mar (mer basse) dont Christophe Colomb qualifia l’archipel en raison de ses eaux peu profondes.

Retour haut