Géographie et environnement

30/05/2017

Géographie

Entre la Floride, Cuba et Haïti, l’archipel des Bahamas s’étendent sur 1200 km au cœur de l’océan Atlantique. Il comprend environ 700 îles et 2000 îlots sur une zone s’étendant du nord au sud. Les îles se regroupent entre elles, formant des archipels intérieurs comme les Abacos ou les Exuma. La superficie totale des îles est de 13 940 km², ce qui équivaut au territoire de la Jamaïque, et englobe une zone maritime de plus de 260 000 km2. Le relief de ces îles rocheuses est pratiquement inexistant, avec quelques collines ondulantes, dont la plus haute s’élève à 63 m sur Cat Island. Les côtes sont parsemées de splendides plages de sable, qui font la renommée des Bahamas. La géographie sous-marine de l’archipel est quant à elle plus vertigineuse avec un plateau plongeant brutalement à 4000 m dans les profondeurs de l’Atlantique. Les Bahamas sont très fiers de posséder 3e barrière de corail du monde après l’Australie et le Belize.

Faune

Même si la faune terrestre n’est pas l’attraction principale des Bahamas, il existe quelques 90 espèces de papillons ainsi qu'une grande variété d'oiseaux sur les îles. Les reptiles ne sont pas en reste avec près de 50 espèces différentes, dont des iguanes. Mais le spectacle est d’abord sous marin. Les fonds bahaméens forment un gigantesque aquarium coloré, dans lequel évoluent poissons perroquets flamboyants, poissons-papillons aux élégantes rayures noires et blanches, impressionnantes murènes curieuses et autres locataires habituels des récifs coralliens. Les amateurs de “gros“ ne seront pas en reste : dauphins, baleines, raies, wahoo, mérou, thon, barracuda… sans oublier le requin, star de la destination. Les Bahamas ont été les précurseurs du nourrissage de requins,  le contesté « shark feeding », permettant aux plongeurs de s’approcher au plus près des grands prédateurs dans un environnement sécurisé.

Flore

L'archipel des Bahamas abrite près de 1370 espèces de plantes dont 121 endémiques. On peut noter parmi celles-ci le "gaïac", arbre national des Bahamas, un résineux très utile à la construction navale pour sa résistance. Les îles du nord et de l’ouest de l’archipel sont peuplées de hautes forêts de pins tandis que celles du sud possèdent une végétation plus basse, composée d’arbustes et de cactus. Le frangipanier aux fleurs délicieusement parfumées ainsi que le flamboyant font partie des espèces les plus courantes. Quant aux mangroves, nombreuses dans l’archipel, elles sont le royaume des palétuviers aux racines impressionnantes. Côté fleurs, les Bahamas ne comptent pas moins de 3500 espèces d’orchidées ainsi que d’innombrables fleurs tropicales, dont le Yellow Elder, une jolie fleur jaune, emblème du pays.

Environnement

La protection de l’environnement fait partie de l’ADN de l’archipel. Créé en 1959, le Bahamas National Trust (BNT) gère 35 parcs nationaux, en étroite collaboration avec le ministère du tourisme. Pour sensibiliser la population à la préservation de la faune et de la flore sous-marines, particulièrement riches, les Bahamas ont créé le Bahamas Reef Environment Educational Foundation (BREEF), une ONG qui dispense des programmes d’éducation destinés à la fois aux Bahaméens (en intervenant dans les écoles) et aux visiteurs, afin de les sensibiliser aux problèmes environnementaux qui menacent l’écosystème. La pêche est interdite dans les récifs coralliens depuis plus de 30 ans et les requins sont protégés dans les eaux bahaméennes. La santé du corail, merveilleusement coloré dans les eaux de l’archipel, fait également l’objet d’une attention particulière.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.