Encore plus d’îles

30/05/2017

Bimini

Ce groupement d’îles, situé à moins de 80 km à l’est de Miami, est lié à jamais au souvenir d’Ernest Hemingway. L’écrivain y séjourna régulièrement dans les années 30, trouvant l’inspiration pour Le Vieil Homme et la mer et Îles à la dérive. Passionné de pêche au gros, Hemingway fit des sorties mythiques dans les eaux de Bimini, à la poursuite d’un énorme requin et d’un espadon de plus de 200 kg ! Aujourd’hui, les pêcheurs du monde entier viennent taquiner le “Gros“ au large de ces îles toutes proches du Gulf Stream. Les amateurs de sensations fortes adoreront partir à la rencontre des dauphins tachetés dans une mer verte translucide, en s’approchant du Bimini Wall, un tombant de plus de 1 200 m, qui serait la porte d’entrée de la Cité de l’Atlantide... 

Long Island

Cette île confidentielle séduira le Robinson qui sommeille en vous. Découverte par Christophe Colomb lors de son premier voyage, Long Island émerveille par sa beauté contrastée : les déferlantes de l’Atlantique se brisent sur sa côte au vent tandis le versant ouest est ourlé de petites criques et de longues étendues de sable farineux baignées d’une eau translucide. L’une des plus éblouissantes se trouve au nord, sous le cap Santa Maria. Long Island est une destination plongée et snorkeling, réputée pour son Blue Hole de 203 m, le plus profond des Bahamas ! À faire absolument : une sortie en bateau avec un pêcheur local pour attraper le bonefish à la mouche (que les âmes sensibles se rassurent, les poissons sont ensuite relâchés). 

Cat Island

Située à 150 km au sud-est de Nassau, c’est l’île la plus authentique des Bahamas. Sur Cat island, les villages de pêcheurs alanguis ont conservé un mode de vie ancestral, pratiquant l’Obeah, entre médecine traditionnelle et sorcellerie. L’île est aussi le berceau du “Rake and scrape“, la musique des esclaves jouée à l’aide d’outils. Dominée par le mont Alvernia et son Hermitage, point culminant des Bahamas à 63 m d’altitude, Cat island alterne douces collines et longues plages paradisiaques, de sable blanc ou rose, absolument désertes. Outre la plongée, le snorkeling et le farniente, vivement recommandé, le kayak est un bon moyen de découvrir les mangroves et les lacs d’eau de mer au sud de l’île.

Andros

La plus grande île des Bahamas est aussi la plus sauvage. Ses côtes très découpées sont peu adaptées aux grands complexes hôteliers. À Andros, il n’y a que des lodges confidentiels, certains accessibles uniquement par la mer, qui se fondent entre la mangrove et d’immenses forêts de pins. L’île est un paradis nature peuplé de nombreuses espèces d’oiseaux que l’on découvre en se baladant en canoë dans les marais. Bordée par la 3e barrière de corail du monde, Andros est avant tout une destination plongée réputée pour ses eaux incroyablement transparentes, offrant jusqu’à 60m de visibilité. L’autre curiosité de l’île sont ses innombrables trous bleus, avec des tombants vertigineux, des tunnels et des grottes sous-marines.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.