Peuples et institutions

11/09/2016

politiques

Fédération composée de six États (South Australia, Western Australia, New South Wales, Queensland, Tasmania, Victoria) et de deux territoires (Northern Territory, Australian Capital Territory), l’Australie est toujours membre du Commonwealth. Un référendum de 1999 a permis de perpétuer la monarchie constitutionnelle (rejet de la république pour 54,8 % des Australiens).

Le Gouverneur général représente la reine d’Australie, Élisabeth II. C’est à lui que revient de nommer le Premier ministre, chef du parti majoritaire de la Chambre des représentants. À ce dernier la nomination des ministres choisis parmi les membres du Parlement.

Le Parlement fédéral est détenteur du pouvoir législatif ; il est composé de 2 chambres : la Chambre des représentants (150 membres, élus pour 3 ans) et le Sénat (76 membres, élus pour 6 ans).

Les États australiens fonctionnent selon le même modèle.

économie

Croissance : 2,5 % (2015)
Taux de chômage : 5,8 % (2015)
Taux d’inflation : 1,5 % (2015)
Principaux clients : Chine, Japon, États-Unis, Corée du Sud.
Points forts : secteurs miniers et gaziers, échanges financiers et commerciaux avec l’Asie.

L’économie australienne se place au 12e rang mondial et connaît depuis plusieurs décennies un taux de croissance que de nombreux pays européens lui envient. Le pays ne se montre pas farouche avec les investisseurs étrangers et ses investissements à l’extérieur de sa zone. Elle est ainsi dans le peloton de tête des marchés de financements de projets en Asie. Sa note « triple A » en dépit d’un déficit prononcé n’est pas menacée.

Le développement des pays asiatiques a entraîné l’économie australienne. L’exportation de produits miniers (charbon, uranium, fer, or, lignite, nickel, plomb, cuivre) ou de ressources énergétiques (gaz) et agricoles (viande, céréales, coton, laine) est pour 71 % dédiée à la zone Asie-Pacifique.

Les principaux secteurs d’activité : Agriculture : 3,7 % ; Industrie : 28,9 % ; Services : 67,4 %

peuples

Sans surprise les peuples aborigènes représentent la portion congrue de la population australienne. L’égalité des statuts, le métissage de la population, l’accès au marché du travail et l’intégration des métis dans le recensement ont toutefois révélé une forte progression démographique (de 350 000 habitants en 1996 à 500 000 en 2015).

La majorité de la population est d’origine européenne (Grande-Bretagne historiquement, puis populations d’Europe du Sud ou d’Europe centrale). L’immigration asiatique s’est intensifiée en raison notamment des liens économiques qu’entretient l’Australie avec ce continent (5 % de la population). Un quart des Australiens sont nés ailleurs.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.