Magnetic Island

10/10/2016

« Le 6 (1770) à midi, Cook se trouva entouré d’une baie qu’il appela Cleveland. Il donna à la pointe ouest, qui semblait être une île le nom d’île Magnétique » rapporte une Histoire des voyages du XVIIIe siècle. Intuition ou hasard ? L’île incluse dans le parc marin de la Grande Barrière est aujourd’hui un lieu de villégiature qui attire une foule d’Australiens et de voyageurs. Fort heureusement, un parc national préserve plus de la moitié du patrimoine naturel de cette île montagneuse. Les précipitations y sont moins abondantes que sous les Tropiques humides ou l’archipel des Whitsundays. Elles permettent à la forêt tropicale sèche, où les eucalyptus dominent, de prospérer.

Sanctuaire pour les oiseaux, elle est le territoire de l’endémique œdicnème bridé, un petit échassier nocturne et du célèbre koala que l’on peut observer sur le sentier des Forts. Il faut pour cela lever la tête et regarder dans les arbres, les charmantes bestioles descendant rarement de leur piédestal. Quant aux wallabies, ils sont partout !

Ses plages se fondent dans des eaux chaudes et peu profondes où toute la famille peut se baigner sans danger. Le snorkeling se pratique dans les baies d’Alma, Florence ou Arthur. Les plongeurs se répartissent quant à eux dans les eaux plus profondes, rejoignant le plus souvent l’épave du HMAS Yongala, connu pour être l’un des cinq premiers sites mondiaux de plongée. Le kayak de mer constitue une solution plus douce pour caboter le long des criques solitaires.

Comme toute station réputée, Magnetic Island sait faire la fête. S’y déroule tous les mois la plus importante Full moon party de l’Australie.

Le plus Comptoir des Voyages

Randonner à cheval à travers le bush et sur le littoral de Magnetic Island.

Nous on adore

La plage paisible de West Point sur Magnetic Island.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.