Colonia del Sacramento

21/02/2015

Face à Buenos Aires, sur la rive uruguayenne du delta du Tigre, Colonia del Sacramento constitue une exception parmi les villes historiques du continent sud-américain. En plus d’être la plus vieille ville de l’Uruguay, sa particularité tient à sa personnalité métisse où se croisent et s’entremêlent les styles portugais, espagnol et postcolonial.

Fondée en 1680 par les Portugais, la Nova Colônia do Santíssimo Sacramento lusitaine devient un pôle pour les explorateurs, les navigateurs et les commerçants, les indigènes.

La ville s’élève selon un plan sinueux. Les places sont ouvertes sur des ruelles modestes (calle de los Suspiros). Les maisons à un seul étage, la basilique ornée d’azulejos, les traces de la forteresse sont l’héritage portugais du XVIIe siècle, aujourd’hui protégé par son classement Unesco.

Les Espagnols qui occupent la rive frontale du delta vont à plusieurs reprises prendre d’assaut la séduisante colonie portugaise. Les traités du XVIIe  et du XVIIIe siècles qui la font, tantôt portugaise, tantôt espagnole ouvrent des brèches dans l’urbanisation d’origine. Le Royaume d’Espagne gagne définitivement la bataille en 1777.

La ville est alors repeuplée de colons venus des Asturies, de Castille et du León. Ils développent autour du noyau historique portugais une ville nouvelle conçue selon le plan défini par la loi des Indes de 1573 : soit un damier de rues autour d’une place centrale.

Postée sur une péninsule, Colonia del Sacramento, possède un charme suranné, un calme souverain et une foisonnante population de bougainvilliers !

Le plus Comptoir des Voyages

Découvrir la ville à vélo.

Nous on adore

Photographier l’architecture de la ville.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.