Cafayate et la vallée des Calcachi

12/02/2015

Si les environs de Cafayate sont parsemés de vestiges archéologiques, le paysage se caractérise surtout par les vignobles qui s’insèrent dans un damier de cultures de quinoa ou de piments. Les fruits des vignes gagnent en saveur sur ces terres pauvres naturellement drainées et baignées de soleil. Récoltés à l’automne finissant, les raisins du cépage torrontés donnent un vin blanc clair aux arômes floraux. Une visite des caves de la région s’impose.

L’atmosphère paisible de cette cité espagnole perchée à 1 600 m d’altitude n’est qu’un avant-goût de la douceur des vallées calchaquíes du nom de la rivière qui en de multiples cours les irrigue. Au nord de Cafayate, les quebradas se succèdent jusqu’à Angastaco posté dans un site idyllique.

La route 40 non moins mythique croise ensuite le vignoble de Colomé, l’un des plus anciens d’Argentine. Le moulin, la maison de maître et l’église (XVIIe s.) de Molinos s’inscrivent dans la tradition architecturale coloniale. Architecture raffinée (comportant parfois une galerie extérieure ou un patio), mais adaptée aux matériaux vernaculaires (brique crue, pisé). Dominé par le Nevado de Cachí aux pics élevés (certains culminant à 6 000 m), le village éponyme est une enclave de verdure dans un environnement désertique.

L’héritage imbriqué des deux cultures se fait sentir partout. Chaque village semble lui porter une attention et une affection particulière si l’on en croit l’abondance de musées d’histoire et d’archéologie. 

Le plus Comptoir des Voyages

Déguster les vins de la région.

Nous on adore

Redescendre la cuesta del Obispo en passant par le parc de Cardones. 

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.