09/12/2014

Entre mer et océan, la pointe septentrionale de l’Andalousie caresse du regard l’extrême nord du continent africain, distant d’à peine 14 km. Son patrimoine côtier est l’un des plus beaux d’Europe, avec de longues plages de sable blond baignées de soleil, soumises à des vents opposés nés de la rencontre des deux espaces maritimes, le poniente atlantique et le levante méditerranéen.

Les sports nautiques y sont donc rois (surf, windsurf, kitesurf). Les plages de Los Lances, de Valdevaqueros, les alentours du phare de Trafalgar et du stade se colorent parfois de centaines de voiles élégantes et graciles, sauf en été où les vents sont en berne. 

Les dauphins, baleines, orques et cachalots croisent dans ces eaux et on peut les observer facilement depuis les bateaux de croisière. La ville ancienne a su préserver un caractère andalou, ses ruelles et ses places orientées vers la mer s’inscrivent dans un plan urbain incertain, émaillé de témoignages romains, phéniciens et arabes.

Le château fort qui domine la ville serait dû à Abd-er-Rahman III (Xe s.), mais la légende retient surtout la détermination du maître du XIIIe s. Alonso Pérez de Guzman. Son fils de 9 ans fut pris en otage par les Maures. L’échange était simple : contre la liberté de l’enfant, la ville devait être livrée. Le père ne céda pas, bien pire, il tendit à l’ennemi l’épée qui devait occire son fils !

À proximité de Tarifa, le parc naturel de Los Alcornocales se caractérise par sa forêt de chênes-lièges, d‘où son nom. Au sud, les vallées enchâssées les unes aux autres abritent des lambeaux de forêts primaires, entre lesquels s’épanouissent une garrigue couverte de plantes aromatiques et des bosquets, où chassent les rapaces.

De beaux vestiges romains sont à voir à 22 km de Tarifa, à Baelo Claudia. Cette ville de bord de mer a prospéré neuf siècles durant, du IIe avant J.-C au VIIe après. On y distingue bien le plan urbanistique et les ateliers où les poissons étaient salés pour être transformés en garum.

Le plus Comptoir des Voyages

S’offrir une balade à cheval le long de la plage.

Nous on adore

Regarder les kite-surfeurs à l’œuvre depuis la plage et le club de Valdevaqueros.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.