Nos petits secrets dans le centre de l'Andalousie

10/12/2014

ARACENA

La sierra Aracena s’adosse à la sierra Morena. Cette vallée, la plus arrosée d’Espagne est baignée de cours d’eau claire et de forêts de chênes, rouvre, vert ou liège. Un parc naturel national et une myriade de petits villages font de la région un site privilégié pour la randonnée. La ville éponyme est connue pour sa grotte des Merveilles et son panorama sur le paysage environnant. De là, les routes mènent jusqu’aux villages typiques de Linares de la Sierra, d’Alájar ou d’Almonaster la Real.

LAS MINAS DE RIO TINTO

Exploitées depuis 5 000 ans, les mines du Rio Tinto ont assuré la prospérité de la ville d’Huelva. Un réseau de voies ferrées sillonne le site fermé depuis 1994. Il conduit aux anciens quartiers d’habitations et aux usines de la compagnie anglaise créée en 1873 pour l’exploitation des minerais de fer et de cuivre. Un musée révèle les premières traces d’occupation remontant aux Phéniciens et l’histoire de la prospection. Plus loin, le puits de Corta Atalaya, aux flancs rougis, ressemble à un amphithéâtre de géants. Il a été le plus grand cratère minier d’Europe.

CARMONA

Dans la région de Séville, l’élégante Carmona a bénéficié de la richesse et du raffinement des civilisations anciennes qui s’y sont succédé. Érigée au sommet d’une colline, la citadelle médiévale est un composite d’apports carthaginois, romains, almohades puis chrétiens. Une enceinte maure encercle encore la vieille ville. Comme un symbole, la Puerta de Sevilla comporte deux entrées, l’une de style arabe, la seconde de style romain. Dans l’enceinte, un lacis de rues moyenâgeuses confrontent les époques. La plaza San Fernando est un régal castillan, mais elle accueille des édifices mudéjars et des maisons chaulées de blanc.  

LAS ALPUJARRAS ET LEURS VILLAGES BERBÈRES

Les forêts de chênes et de noyers des Alpujarras couvrent le versant sud de la sierra Nevada. Les villages d’origine maure s’égrènent sur les collines les moins escarpées d’où partent de nombreux chemins pédestres et équestres. Les trois villages de la gorge de Poqueira, Pampaneira, Bubion, Capileira, montrent tous le même aspect tranquille, des maisons chaulées de blanc, et curiosité locale, des toits plats, issus de l’architecture berbère. L’eau gazeuse de Fuente Agria ou le vin coulant de la fontaine de Cadia lors de la fiesta d’octobre ont de quoi abreuver les plus assoiffés des visiteurs. Yegen dévale la colline où elle est implantée, avec la mer pour horizon. Typiques de l’architecture locale, les terrasses sont reliées entre elles. C’est au pied du point culminant de l’Espagne, le Mulhacén, que veille Trevelez, 1750 mètres d’altitude, connu pour ses fabriques de jambons.

LE PARC NATIONAL CABO DE GATA

Adossé à la sierra Alhamilla, le parc naturel Cabo de Gata se déploie sur une bande côtière aux sites remarquables : plages, falaises, dunes de sable, marais s’y succèdent face à la Méditerranée. Le parc protège une bande de fonds marins de 2 km de large appréciée des amateurs de plongée pour la pureté de ses eaux et son biotope. 170 espèces d’oiseaux y ont élu domicile, parmi lesquelles les impressionnants groupes de cormorans de la pointe des Morts. Les charmants villages de pêcheurs (Isleta del Moro, Las Negras) ou la station balnéaire de San José ont conservé un charme certain.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.