03/12/2014

Capitale touristique d’une région “capitale” du tourisme balnéaire, Marbella et ses plages servent bien souvent de faire-valoir à la jet-set glamour. Derrière cette image de papier glacé et en dépit d’un aménagement parfois contestable, Marbella a su conserver deux atouts : 24 km de plages magnifiques et sa ville ancienne.

De la place de los Naranjos, plantée d’orangers, un lacis de ruelles mène à l’église baroque (XVIIe s.). À proximité, la Fondation de la gravure espagnole contemporaine présente des œuvres majeures du XVe s. au XXIe s., dont certaines de Miró, Picasso, Tàpies, etc.

Autre atout de Marbella, ses jardins publics ou privés que l’on peut apercevoir à la Milla de Oro, enclave privilégiée de villas haut de gamme. En centre-ville, le parc d’Alameda planté d’espèces méditerranéennes est connu pour les bronzes de Savaldor Dalí, dont un Rhinocéros habillé en dentelles, l’une des figures récurrentes de son œuvre. Les jardins de la Constitution, de l’arroyo de la Represa, del Angel Colony sont tous remarquables.

La Costa del Sol est aussi surnommée la Côte du golf en raison du grand nombre de parcours offerts aux amateurs. Marbella ne fait pas exception. Ses terrains de golf montrent une grande diversité de difficultés et de parcours. Les joueurs les plus expérimentés viennent ici parfaire leur technique, face à la Méditerranée.

Nous on adore

Déguster un tinto de verano en assistant au coucher du soleil sur la plage.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.