La valise aller / retour

10/11/2014

J’EMPORTE…

L’équipement idoine pour me protéger du soleil (lunettes fumées, chapeau à large bord, crème à fort indice de protection), des chaussures de marche pour arpenter les villages pavés, les villes médiévales, les forteresses et les parcs naturels, des vêtements imperméables et chauds pour un séjour dans les sierras en hiver et au printemps.

JE RAPPORTE…

Les traditions artisanales sont toujours vivaces. Chaque ville, ou presque a sa spécialité : À Grenade, la marqueterie délicate et luxueuse habille les tables, les tabourets, boites et coffres. D’inspiration nasride, les motifs sont la plupart du temps géométriques ou abstraits. Ils incluent des matières nobles (os, bois précieux, argent). Séville se réserve la production des mantilles, voile léger porté à l’origine pour couvrir ses cheveux lors des cérémonies religieuses et des éventails (rue Sierpes). Cordoue est réputée pour ses bijoux d’argent en filigrane, sa lutherie et ses cuirs.Málaga, Montilla et Jerez ouvrent leurs caves aux amateurs de vin. Les douceurs et produits alimentaires valent souvent une dégustation. Ils sont parfois conditionnés pour supporter le voyage (miel, jambon Serrano, thon séché, etc.).

JE LAISSE SUR PLACE…

La cueillette sauvage d’herbes aromatiques, de plantes et de fleurs est à proscrire. De même le ramassage de vestiges des sites, roches et fossiles.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.