4 conseils pour se fondre dans le décor

23/01/2017
1

arpenter les marchés de noël

En Allemagne, tout le mois de décembre est consacré à Noël. Durant l’Avent, l’ambiance qui règne dans les rues est incroyable, notamment sur les marchés de Noël. C’est en 1434 que Frédéric II autorise la tenue d’un marché à Dresde le lundi précédant Noël. Appelé Striezelmarkt, d’après une brioche aux fruits confits préparée à Noël et appelée Striezel, ce marché est considéré comme l’ancêtre des marchés modernes. Aujourd’hui incontournables, ces marchés se sont multipliés et parfois l’authenticité fait défaut. Rien qu’à Berlin, on recense quelque 60 weihnachtsmarkt (« marchés de Noël ») dont un Berliner Hundeweihnachtsmarkt à destination… des chiens ! Heureusement, il existe quelques valeurs sûres dont le marché de Nuremberg. Les bratwurst sont grillées à la perfection, le pain d’épice Nürnberger Lebkuchen fabriqué selon une recette ancestrale et les jouets confectionnés dans des fabriques locales.

2

sortir le barbecue

Aux premiers beaux jours, une odeur de saucisse grillée envahit les parcs des grandes villes. En famille ou entre amis, le barbecue est une passion allemande. À tel point qu’il a dû être réglementé. On raconte en effet que d’appétissantes odeurs en provenance du Tiergarten de Berlin empêchaient les parlementaires du Bundestag de mener à bien leurs travaux. Rassurez-vous il existe encore de nombreux lieux où le barbecue est autorisé, indiqués par un panneau figurant un grill. À Berlin, vous pouvez ainsi vous initier aux joies du barbecue dominical dans l’ancien aéroport Tempelhof où trois zones « Grillplatz » ont été aménagées à cet effet. Des barbecues jetables sont vendus dans les principaux magasins et stations-service. À mettre dans votre panier de piquenique avec une couverture pour la sieste, les indispensables saucisses et quelques Brötchen, qui remplaceront avantageusement les assiettes.

3

poubelle la vie

« Mais ça va où, ça ? » Voilà une question que se posent bon nombre de Français devant une poubelle, lorsqu’ils voyagent en Allemagne. 92 % des Allemands déclarent trier leurs ordures… et aimer ça. Il existe quatre types de poubelle. Une bleue pour le papier (Altpapier / Pappe), une marron pour les déchets organiques (Bioabfall), un sac jaune pour les emballages (Verpackungen) et une grise pour les Restmülltonne, soit tout ce qui n’a pas trouvé sa place dans l’une des poubelles susmentionnées. Les bouteilles de bière, d’eau et de boissons gazeuses sont consignées (le Pfandsystem) et doivent être déposées au supermarché dans un Leergutautomat, qui délivre un bon d’achat en échange. Les bouteilles de verre quant à elle seront apportées dans un container en verre. « Ça, on connaît » diront certains d’entre vous. Pas tout à fait car en Allemagne il y a… trois containers : verre blanc, verre marron et verre vert.

4

trinquer au biergärten

Au XVIe siècle, la bière ne pouvait être brassée qu’entre septembre et avril. Le reste de l’année, les brasseurs ont pris l’habitude de stocker la bière dans des caves au bord de l’Isar près de Munich. Bientôt l’espace au-dessus des caves fait office de débit de boisson : les Biergärten sont nés. Aujourd’hui, la plupart des villes allemandes ont leur Biergärten. Vaste espace au bord d’un lac, recoin ombragé dans un parc ou havre de paix adossé à une brasserie, la variété des Biergärten semble infinie mais l’esprit est partout identique. À l’arrivée, on se dirige vers un comptoir pour commander l’une des bières et spécialités proposées (bretzels, salades…) puis on se dirige vers l’une des tables disposées dans le jardin à l’ombre des arbres, simplement équipées de banc. Ici, on se mélange et vous serez peut-être assis entre une élégante vieille dame et un jeune homme tatoué : tout le charme des lieux.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.