Les pierres précieuses de Tanzanie

Posté le 11 juin 2018 par Brigitte
La tanzanite, l'or bleu des Tanzaniens © Julianna Olah / fotolia.com
La tanzanite, l'or bleu des Tanzaniens © Julianna Olah / fotolia.com
La Tanzanie recèle bien des surprises. Son sous-sol regorge de mines de pierres précieuses et semi-précieuses dans la région d’Arusha. L’exploitation est généralement confiée à des sociétés de petite taille. La taille et la vente sont souvent aux mains de Tanzaniens issus de la minorité indienne ou d'Occidentaux installés en Tanzanie.

Tanzanite et autres joyaux de Tanzanie

La tanzanite

Parmi les pierres précieuses, la tanzanite est unique et exceptionnelle. Découverte il y a quarante ans, elle est extraite d'une seule mine, la mine de Merelani située dans la région d'Arusha. On craint d'ailleurs que le gisement ne soit tari dans quelques années.
Pierre dite trichroïque1, ses éclats cyan, grenat et bruns lui confèrent une couleur bleue exceptionnelle. Sous éclairage naturel, la couleur la plus rare et ayant le plus de valeur est un bleu vibrant, de type saphir. Cependant, le plus souvent, la couleur finale est une combinaison des trois teintes trichroïques, en fonction de l’intensité du pléochroïsme sur la gemme terminée.
La tanzanite est une pierre fragile. On doit sa célébrité au fameux joaillier américain Tiffany. La pierre peut facilement être sertie en pendentif ou boucles d’oreilles. Elle orne aussi des bagues. Toutefois, il vaut mieux privilégier les chevalières pour éviter les chocs ou les heurts qui peuvent l’ébrécher. Que vous l’achetiez en pierre à sertir ou déjà montée, la tanzanite constitue un souvenir de choix et rare en raison de sa couleur atypique. Elle se combine facilement avec une garde-robe européenne.

Autres pierres précieuses

D’autres pierres précieuses (rubis, saphirs) et semi-précieuses (grenats, tourmalines, chrysoprases, tsavorites) sont également extraites en Tanzanie. Comme la tanzanite, on les a découvertes dans les années 1960. Montées par des joailliers dans les mêmes bijouteries que pour la tanzanite, elles constituent aussi des cadeaux appréciables. Il faut cependant noter que le travail de la joaillerie diffère suivant qu’il est pratiqué pour une clientèle indienne ou occidentale.

Les joailleries en Tanzanie

Vous avez le choix entre acquérir une pierre précieuse (souvent taillées en Asie) ou un bijou. Si vous optez pour une pierre, sachez que vous la trouverez dans des boutiques aux allures de cavernes d’Ali Baba. Elles sont parfois disposées par ordre de taille sur d’élégants présentoirs blancs ou en vrac, dans des sachets plastique.
Vous vous laisserez captiver par l’histoire des pierres et apprendrez à discerner l’éclat de leurs facettes. Vous pouvez acheter l’esprit tranquille dans les joailleries des grands hôtels ou dans les grands centres commerciaux. L’extraction et les filières sont très contrôlées, la qualité des pierres classée, et un certificat vous est remis. En principe, le passage de la frontière se fait sans difficultés.
Si vous optez pour un bijou, vous aurez le choix entre pendentifs, sautoirs, bagues et bracelets. Les Indiens privilégient plutôt des montures plus traditionnelles et sophistiquées.1 En minéralogie, relatif à un cristal présentant trois teintes principales selon les trois axes de symétrie géométrique.
photo principale : La tanzanite, l'or bleu des Tanzaniens © Julianna Olah / fotolia.com
Retour haut