Safari bateau dans le parc national de Gal Oya

Posté le 30 novembre 2018 par Jérôme
Cerfs du Sri Lanka © OTSL
Cerfs du Sri Lanka © OTSL
Créé en 1954, le parc national de Gal Oya ne figure étonnamment que sur quelques rares guides de voyage. Très peu fréquenté, le site se trouve à un peu plus de 300 km à l’est de Colombo dans la région montagneuse du centre du pays. Outre une faune et une flore d’une richesse exceptionnelle, dont plusieurs espèces endémiques, il abrite le plus grand réservoir d’eau de l’île.

Le réservoir de Senanayake Samudray

Créé en 1954, le parc national de Gal Oya recouvre une superficie de 63 000 hectares. Par ailleurs, l’immense réservoir d’eau Senanayake Samudray a été construit quelques années plus tôt, en 1950. En effet, son but est de capter les eaux de pluie de la mousson. Cette région vallonnée dont l’altitude varie de 300 à 900 mètres est réputée pour son importante population de pachydermes. Recouvert de forêts à feuilles persistantes, de plaines luxuriantes et de savanes, Gal Oya est également connu pour ses plantes médicinales ayurvédiques rares (triphala, terminalia, bellirica, emblica...).
blog-sri-lanka_parc-national-gal-oya_5
Prise de bec entre deux pachydermes © OTSL

Au plus près de la faune grâce aux safaris bateau

Le parc national de Gal Oya posséderait la plus grande concentration d’éléphants sauvages du pays. De plus, c'est également le seul parc où il est possible de faire des safaris en bateau. Un moyen de transport idéal pour observer la faune venir s’abreuver ou se baigner dans les eaux du Senanayake Samudray. De nombreux autres animaux évoluent dans cette zone : léopards (très difficiles à observer), cerfs aboyeurs, ours paresseux, buffles, singes à toque, sangliers, etc... Ainsi que des centaines d'espèces d’oiseaux : cormoran indien, aigle à ventre blanc, calao, pélican blanc, pygargue à tête grise, perdrix peinte, etc... Le parc se visite de préférence durant la basse saison (entre mai et octobre) afin d'éviter la mousson nord-est. Mieux vaut se renseigner avant de s’y rendre durant la saison sèche (de novembre à avril), car les eaux du réservoir sont parfois trop basses pour les safaris en bateau.
blog-sri-lanka_parc-national-gal-oya_6
Cerf Sambar ©Jérôme Cartegini
blog-sri-lanka_parc-national-gal-oya_4
Des singes langur en observation©Jérôme Cartegini

Patrimoine historique

Habitée depuis plus de 2500 ans, la vallée de Gal Oya comprend des vestiges historiques. En effet, le stupa Dighavapi attire des milliers de pèlerins chaque année. Construit au IIe siècle avant notre ère, c’est ici que Bouddha serait venu méditer lors de sa troisième visite au Sri Lanka. La région montagneuse à l’ouest du parc Danigala abrite l’une des dernières communautés Veddas. Une population de chasseurs-cueilleurs (en voie de disparition) originaire du Sri Lanka, réputée pour ses connaissances des plantes, ainsi que de la forêt. À condition de s’organiser à l’avance, il est possible de les rencontrer. Autant de raison de visiter le parc de Gal Oya. 
Cerfs du Sri Lanka © OTSL
Retour haut