Notre top 5 des plats du Sri Lanka

Posté le 17 septembre 2018 par Jérôme
© OTSL
© OTSL
À l'occasion de son dernier voyage au Sri Lanka, Jérôme a écumé les bouis-bouis locaux. Il s'est aussi invité chez l'habitant et s'est arrêté aux stands de street food. De cette escapade gourmande, il en a ramené un certitude : la cuisine du Sri Lanka est savoureuse. La preuve en 5 spécialités.    
1

Rice and curry : le plat national

Au restaurant ou chez l’habitant, le rice and curry (riz et curry) figure systématiquement au menu. Il faut dire qu’il se décline en une multitude de recettes différentes. À commencer par l’indispensable mélange d’épices dans lequel mijotent les ingrédients durant plusieurs heures.
Le plat national du Sri Lanka se compose d’un plat de riz (blanc ou rouge). On le sert avec des petits bols proposant divers accompagnements. Ce peut-être du dahl (purée de lentilles), des gombos (une sorte d’haricot), des patates douces, des fleurs de banane, des papadams (petites galettes), de la noix de coco fraîchement râpée, du chutney, du chou blanc en salade ou encore le savoureux gee cola (noix de coco râpée, piments, oignons, citron, sel). Le rice and curry existe en version veggie et non veggie avec poulet, bœuf ou encore poisson.
2

Dhal curry : pour tous les jours

Le dhal curry est une délicieuse recette de lentilles rouges fendues appelées masoor de dalh  (lentilles corail en France). On les cuit dans du lait de coco. Là encore, il existe de nombreuses variantes. Le plus souvent, il s’accompagne de tomates, d’oignons, de piments verts et d’un mélange d’épices propre à chaque cuisinier. Ainsi, aucun  dhal curry ne ressemble à un autre, tant les saveurs diffèrent en fonction de la préparation. Un délice de surcroît riche en protéines !
blog-sri-lanka_cuisine_sri-lanka_3
© OTSL
3

Kottu roti : l’incontournable de la street food

D’origine tamoule, le kottu roti est LA star de la street food sri-lankaise. Tout est dans l’art de sa préparation. D'abord, confectionner la pâte à pain (roti). Ensuite manier énergiquement deux couperets en métal sur une grande plaque de fer bouillante pour hacher menu et cuire tous les ingrédients.
Le kottu roti se compose de morceaux de pain mélangés à des œufs, des légumes, des épices, de l’ail et éventuellement des morceaux de poulet ou de bœuf. Épices et sauce soja relève la préparation. Le kottu roti se déguste sur le pouce dans la rue, les soirées ou les fêtes religieuses.
4

Lamprai : le plat de fête

La lamprai trouve son origine dans la cuisine des Burghers hollandais, les descendants de fonctionnaires de la Compagnie hollandaise des Indes orientales. Les Sri Lankais le réservent plutôt aux grandes occasions. Le lamprais se compose d’un riz cuit pouvant être accompagné de fricadelles (boules de bœuf hollandaises), d’un mixte de différentes viandes (ou de tofu pour les végétariens), d’œufs à la coque, de blachan (pâte de crevettes séchées), d'aubergines au curry et de seeni sambol.
La recette nécessite beaucoup d’ingrédients, mais également beaucoup de préparation. Dans un premier temps, le riz et les différents ingrédients sont cuits séparément avec différents mélanges d’épices. Ensuite, on cuit le tout dans une feuille de bananier durant de longues heures et à basse température dans un four. Un délice.
5

Watalappan : la douceur des douceurs

Ce pudding a été importé par la communauté musulmane malaisienne du Sri Lanka. C'est aujourd'hui l’un des desserts les plus populaires de l’île. Dans du lait de coco, on cuit des œufs, du jaggery, et différentes épices (cannelle, muscade, cardamome…). Il en résulte un dessert surprenant à la fois léger, rafraîchissant et savoureux.
blog-sri-lanka_cuisine_sri-lanka_2
La gastronomie sri-lankaise comprend aussi des desserts très sophistiqués © OTSL
  
photo principale : La variante au poulet du rice and curry © OTSL
Retour haut