La vieille ville de Galle et ses remparts

Posté le 10 septembre 2018 par Jérôme
Les remparts de Galle © Jérôme Cartegini
Les remparts de Galle © Jérôme Cartegini
Ancien comptoir de la route des Épices, la ville historique de Galle n’a rien perdu sa superbe. À l’abri de ses remparts, le temps semble s’y être arrêté. Ce lieu authentique est propice à la découverte, comme en témoigne la balade de Jérôme à travers son dédale de ruelles, ponctuées de places ombragées.

L'architecture coloniale de Galle

Malgré l’affluence touristique, le centre historique de Galle demeure extrêmement calme et agréable à visiter. En dehors des tuks tuks et des véhicules autorisés à pénétrer dans l’enceinte de la vieille ville, il n’y a quasiment aucune circulation. Patrimoine mondial de l’UNESCO, la ville est régie par des lois très strictes. C’est sans doute ce qui en fait encore aujourd’hui, un lieu habité absolument unique dans le pays.
Aucun signe de modernité ne vient en effet troubler l’architecture de Galle. Cette superbe ville médiévale semble avoir été transposée directement d’Europe. Ses maisons coloniales et ses églises baroques de style hollandais, portugais et anglais en font un véritable musée architectural à ciel ouvert. Bien que fanée par les siècles et les embruns de la mer, Galle n’a rien perdu de sa superbe. Protégée par les remparts et la puissante forteresse édifiés aux XVIe et XVIIe siècles successivement par les colons portugais et hollandais, elle se dresse fièrement sur l’océan Indien.
blog-sri-lanka_galle_5
L'architecture de Galle est traversée d'influences européennes. © Jérôme Cartegini
blog-sri-lanka_galle_10
Les élégantes maisons coloniales de Galle © Jérôme Cartegini

Promenade sur les remparts de Galle

Séjourner quelques jours à Galle revient à voyager dans le temps. On remonte alors à l’époque où la ville était un port prospère. C’est ici en effet que mouillaient les navires arabes, portugais, hollandais et anglais. Tous repartaient ensuite les cales chargées de pierres précieuses, cannelle, nacre, huile de citronnelle, etc.
Ce commerce a fait la fortune des marchands colons. Ils firent donc édifier de splendides maisons coloniales qui servaient d’habitations, mais aussi de commerces. Aujourd’hui, celles-ci ont été convertis en cafés, hébergements de charme ou encore ateliers. Leur façade ocre ou blanches dissimulent souvent d’incroyables jardins foisonnant de bougainvilliers et de fleurs exotiques. C'est en flânant dans les ruelles de la vieille ville de Galle que l'on découvre ces petits trésors.
Pour profiter de la brise marine, rien ne vaut une balade sur les remparts de la forteresse. La promenade débute au pied du phare blanc qui domine la mer du haut de ses 26 mètres. Elle rejoint ensuite l’imposante Old Gate (vieille porte) qui ouvre sur le port. Je vous recommande de faire cette balade au coucher du soleil. C'est à ce moment en effet que les panoramas sur l’ancienne cité et sur la mer sont les plus spectaculaires.
Avec son ambiance hors du temps, ses décors patinés, ses parfums de jadis, ou encore végétation tropicale, Galle possède un charme fou. On se croirait dans une aventure de Corto Maltese. Un must !
blog-sri-lanka_galle_1
Le phare et les remparts de Galle © Jérôme Cartegini
blog-sri-lanka_galle_7
Coucher de soleil sur l'océan Indien © Jérôme Cartegini
  
photo principale : Les remparts de Galle © Jérôme Cartegini
Retour haut