Palcoyo, l'autre montagne arc-en-ciel

Posté le 22 novembre 2018 par Felipe
Palcoyo © Andrés García Avila
Palcoyo © Andrés García Avila
Vous avez très certainement entendu parler de la montagne Vinicunca, celle que l’on surnomme, à juste titre, la « montagne arc-en-ciel ». Mais connaissez-vous Palcoyo ? À seulement 20 kilomètres plus au sud, cette petite sœur de Vinicunca est encore peu connue et donc beaucoup moins fréquentée. Mais ce n'est pas la seule raison de découvrir Palcoyo En voici 4 autres.
1

Sans rien ni personne

Alors que les touristes affluent en masse au Vinicunca, en raison de sa côte de popularité qui n’a cessé de grimper, à Palcoyo, « no hay nadie » (litt : il n’y a personne). On se sent vraiment privilégié… et chanceux ! Pour certains, la randonnée est une expérience intime qui les aide à se connecter à la nature, à se recentrer sur soi. Sans rien ni personne, on se sent tout petit dans ce vaste monde qui nous entoure et il est plus facile de réaliser à quel point la beauté de la nature est incomparable. Si ce sont des sensations comme celle-ci que vous recherchez, Palcoyo sera idéale !
blog-perou-palcoyo-2
La montagne rouge © Andrés García Avila
2

Un lieu facile d’accès

Palcoyo se trouve dans le district de Combapata, à seulement quelques heures de Cusco, non loin de l’axe routier reliant la ville à celle de Puno. Il est donc possible de l’inclure facilement dans votre itinéraire.
Après avoir quitté le véhicule, pour l'atteindre, rien de plus simple. Une petite marche d'environ 45 minutes sur un sol plat et dans un décor de rêve… mais à 4900 m d’altitude quand-même ! Mais bon, restons positifs, c’est un tout petit challenge si on le compare à l’effort physique qu’exige le Vinicunca. Vinicunca est en effet plus difficile, en raison de ses pentes raides et ses dénivelés importants (environ 800 m). Ajoutez à cela l’altitude de Vinicunca (env. 5000 m) et d’importantes variations de températures. Enfin, voir le Vinicunca requiert une journée complète et un lever très matinal tandis que Palcoyo ne prend que quelques heures. Pour celles et ceux qui n’ont que peu de temps au Pérou, elle est donc parfaite !
3

Pas 1 mais 3 montagnes colorées !

On appelle Palcoyo le point de vue d’où il est possible de contempler pas une, mais trois montagnes colorées dans toute leur ampleur et leur immensité solitaire. Les jolies couleurs proviennent d’un processus géologique extraordinaire ayant tout naturellement aligné les différentes couches de terre en couches multicolores aux fils des ans, créant un effet unique.
4

D'autres merveilles à découvrir

Les montagnes colorées ne sont pas les seules attractions de la zone. Il y a, au même endroit, une curieuse forêt de pierres constituée de pics rocheux de la hauteur des arbres. Un véritable labyrinthe géologique dans un univers aux dimensions presque surnaturelles.
blog-perou-palcoyo-3
La forêt de pierres © Andrés García Avila

Mes recommandations pour découvrir Palcoyo

Le bon moment : Je vous conseille de visiter ces montagnes entre les mois d’avril et novembre, au cours de la saison sèche.
S'acclimater : Palcoyo culmine à 4900 m d'altitude. Le risque de souffrir du mal des montagnes est donc présent. C’est pourquoi il est recommandé de passer au moins deux jours en altitude avant de se rendre à Palcoyo, ce qui aura pour effet de favoriser le processus d’acclimatation.
S'hydrater : Il est aussi important de toujours rester bien hydraté. Ayez donc toujours une bouteille d’eau avec vous. Mâcher des feuilles de coca, prendre une collation, ça pourra vous aider.
Anticiper les changements de temps : La météo change très vite dans les Andes alors soyez prévoyants. Ayez toujours de quoi vous couvrir et vous découvrir au cas où.
 
Photo principale : Palcoyo © Andrés García Avila
Retour haut