Les petits métiers du Pérou

Posté le 20 avril 2018 par Felipe
Métiers d’une autre époque © Felipe
Métiers d’une autre époque © Felipe
Tisseuses, cireurs de chaussures, cordonniers… Autant de petits métiers, qui se sont raréfiés au fil du temps, mais continuent d'exister au Pérou. Je vous propose de partir à la rencontre de celles et ceux qui exercent ces professions et jouent un rôle essentiel dans la vie quotidienne du Pérou.
1

Cordonnier

Ah, vos belles chaussures ! Vous les aimez et les bichonnez. Mais le temps et l’usure commencent à se faire sentir et vont bientôt avoir raison d’elles. Un trou, un talon qui cède et c’est avec tristesse qu’on il faut se rendre à l’évidence : l’heure des adieux a sonné. Et bien, pas au Pérou !
Les cordonniers sont de véritables experts et d’un seul coup de main, ils redonnent une seconde vie à vos chaussures. Comme neuves, elles continueront de vous faire marcher pendant encore bien longtemps. Chaussures en tous genres, sacs, ceintures,… les cordonniers ne désemplissent pas.
blog-perou-metiers-antan-4
Les cordonniers ne désemplissent pas © Felipe
2

Cireur de chaussure

Vos souliers ne brillent pas autant que vous le souhaiteriez. Asseyez-vous et détendez-vous ! Les cireurs de chaussures s’occupent de tout. En cuir ou en toile, qu’il s’agisse de bottines ou bien de baskets, ici on ne fait pas de discrimination ! Les cireurs de chaussures acceptent toutes les chaussures, de toutes les sortes, sans aucune exception.
blog-perou-metiers-antan-2
Faire chaussure neuve ! © Felipe
3

Tisserand

À l’ancienne et le plus souvent assises par terre, les femmes tissent tout au long de la journée, dès qu’elles ont un moment de libre : dans les champs, en surveillant le bétail… et les enfants. Bien que ce soit majoritairement les femmes qui s'adonnent à cette activité, il arrive que les hommes le fassent aussi. Sur l’île de Taquile, par exemple, ce sont les hommes qui tissent. Entièrement faits à la main, les tissus péruviens sont d’une qualité inégalée et réputés pour leur beauté.
4

Tapissier d’ameublement

Coussins, fauteuils, chaises et canapés en tous genres. Ici, des spécialistes créent et réparent tous types de meubles. Ils redonnent aussi vie à d’anciennes armoires et d’anciens meubles que l’on croyait trop vieux. C’est tout un art qu’ils maitrisent à la perfection.
5

Couturière

Elles sont partout (ou presque), et heureusement ! Sans RDV, elles réalisent tous types de travaux de couture al instante (litt : au moment même). Un ourlet, un trou dans un pull ou un pantalon… elles s’occupent de tout et en un temps record.
blog-perou-metiers-antan-3
Couturières en plein travail, au marché de San Pedro, à Cusco © Felipe
6

Tailleur

Si on aime le prêt à porter, au Pérou,  on aime aussi avoir un costume taillé sur mesure. Ici, les tailleurs sont monnaie courante, tant mieux ! En plus d’offrir un service de qualité, se payer un costume sur mesure n’est pas très cher. Alors, autant en profiter...
Ce ne sont là que quelques exemples de métiers qui sont aussi utiles que nécessaires, et qui heureusement, existent encore.  La liste pourrait encore être longue... Ces métiers artisanaux font appel à un certain savoir-faire, le plus souvent transmis au sein des familles, de génération en génération.Vous aurez compris que voyager au Pérou, c’est un peu comme voyager dans le temps. Et, comme c’est bon ! Ici, rien ne se perd et tout se conserve. On aime ses affaires et on y tient. Alors, en prend soin. Face à une société qui promeut souvent la surconsommation, le Pérou fait figure d’exception… Espérons que cela durera encore longtemps !
photo principale : Métiers d’une autre époque © Felipe
Retour haut