Le quartier San Blas à Cusco

Posté le 26 juin 2018 par Felipe
La plazoleta de San Blas © Felipe
La plazoleta de San Blas © Felipe
Un séjour à Cusco ne serait pas réussi sans un passage par le quartier San Blas. Chacune de ses ruelles, sa place, sa petite église, ses bars et restaurants en font l’un des lieux les plus enchanteurs de la ville. C’est aussi un quartier animé : celui des artistes et des artisans. Je vous propose une visite de ce quartier et la découverte de ses meilleures adresses.

Le « balcon de Cusco »

On surnomme le quartier de San Blas, le « balcon de Cusco », car il est situé sur les hauteurs de la ville. Il offre ainsi à ses visiteurs de très belles vues sur Cusco et ses environs.
Là n'est toutefois pas l'unique intérêt du quartier San Blas. Le jour, le quartier baigne dans une atmosphère paisible et hors du temps. Il suffit d'arpenter ses ruelles pavées pour s'en rendre compte. Chaque pas est un petit voyage dans le temps et l'on plonge peu à peu dans le Cusco des Incas, quand San Blas s'appelait encore Totocachi.
À la nuit tombée, l'ambiance change du tout au tout. Les maisons coloniales abritant ateliers et boutiques d'art s'éveillent peu à peu de leur douce torpeur diurne. Peu à peu, les rues sont envahies de musiciens et tout le quartier se met au rythme de ces concerts impromptus. Le samedi, l'animation du quartier croît encore plus. Il y a des foires, des expositions d'art, des danses, de la musique… Dans les rues, de succulents effluves de cuisine péruvienne mettent l'eau à la bouche.
blog Pérou – quartier San Blas à Cusco
Au détour d'une ruelle pavée du quartier San Blas © Sylvain Delanoë

À voir, à faire dans le quartier San Blas

La pierre aux douze angles

Vous la trouverez rue Hatun Rumiyoq, entre la Plaza de Armas et San Blas. C'est là où se trouvait le palais de l'Inca Roca. Unique au monde, cette pierre énigmatique est encastrée dans une fresque Inca. Les bâtisseurs l'ont sculptée de telle manière qu'elle puisse s'ajuster exactement aux autres pierres environnantes qui forment le mur. C'est ce qui fait de la pierre aux douze angles, l'un des meilleurs témoins du génie inca. Elle met en effet en évidence les connaissances que les Incas possédaient pour construire des structures antisismiques.

Cuesta de San Blas

La rue Hatun Rumiyoc, au bout de laquelle se trouve la célèbre colline de San Blas, est une rue étroite, à la pente assez raide, où vous trouverez les meilleures collections d'art de la ville, boutiques, galeries et ateliers. Cette rue vous mènera à la place du quartier.

La place et sa petite église.

La place est petite mais sympathique. Asseyez-vous un instant face à la fontaine et laissez-vous bercer para la magie des lieux ! Sur cette place, se trouve une petite église. Construite en 1563, en plus d’être impressionnante, elle met en évidence la chaire sculptée en cèdre attribuée aux artisans indigènes. À l'intérieur, se trouvent également de belles œuvres d'art.
blog Pérou – quartier San Blas à Cusco
La petite place du quartier San Blas © saiko3p / fotolia.com

Mes galeries d’art préférées

En haut de la rue Hatun Rumiyoc, juste avant la place San Blas, se trouve la galerie d'exposition et de vente du célèbre artisan de Cusco Hilario Mendivil. Cet artiste était l'un des meilleurs en termes d'imagerie traditionnelle. Son art est facile à reconnaître car les cous de ses œuvres sont allongés, inspirés par les lamas et les alpagas. Les œuvres de Hilario Mendivil lui ont valu de nombreuses récompenses et lui ont permis d’être considéré comme Patrimoine Culturel de la Nation. Il a aussi fait des sculptures de vierges et de saints. Bien que Hilario Mendivil et sa femme soient déjà partis, sa famille continue à créer de magnifiques œuvres d'art.
La galerie de la famille Merida est située sur la rue Carmen Alto, à San Blas. Le travail d'Edilberto Mérida s'est éloigné de l'imagerie traditionnelle en ajoutant un style européen à son travail. Mérida crée des œuvres disproportionnées, avec de grandes mains et des pieds énormes et, bien qu'il ait fait des œuvres religieuses, la plupart sont des costumbristas (les peuples autochtones avec des visages de douleur en raison de l'oppression qu’ils ont vécu à un moment donné dans leur histoire). L'une de ses œuvres les plus reconnues est un Jésus indigène, dans lequel il parvient à unir la souffrance du Christ avec celle du peuple autochtone.La magie de San Blas en fait assurément l'un des meilleurs endroits à visiter à Cusco. Toute personne qui visite Cusco doit se rendre dans ce quartier, afin de vivre une expérience différente. San Blas, c’est un petit coin de paradis terrestre, fait de pierre et de maisons coloniales piégées dans le temps.
photo principale : La plazoleta de San Blas © Felipe
Retour haut