Balade de Moray aux Salines de Maras

Posté le 11 juillet 2018 par Felipe
Une belle randonnée !© Felipe
Une belle randonnée !© Felipe
L’histoire que je vais vous raconter est la mienne… celle d’un rêve éveillé ! C’est l’histoire d’un voyage sur un chemin de terre, entre le site de Moray et les Salines de Maras, dans la vallée Sacrée des Incas, tout près de Cusco. Ce chemin est très particulier, car pour moi il est le Pérou, mon Pérou… C’est à la fois une randonnée et une plongée dans un autre univers. Cette expérience a marqué ma vie et voici pourquoi…

Au détour d’un chemin

Nous étions en novembre. La saison des pluies venait donc de commencer. Je venais d’arriver au Pérou et je découvrais les beautés de ce pays et sa magie.
Un jour, mon amie et moi-même avons décidé de partir visiter les sites de la vallée Sacrée : Moray, Maras puis Chinchero. Que de trésors inconnus ! On a donc pris un bus et en arrivant à Moray, on a fait la connaissance d’un couple franco-espagnol. Après la visite du site, nous avons décidé de partir tous les quatre à pied jusqu'aux Salines de Maras.
Au loin, se dressaient des montagnes, les Andes… Immenses et encapuchonnées de neige, elle offraient un spectacle incroyable ! Si incroyable qu’on les aurait crues sorties tout droit d’un tableau de Monet.
blog-perou-chemin-moray-maras-3
Nature et sommets enneigés des Andes © Felipe

Comme un rêve éveillé

À mesure qu’on avançait sur ce chemin, on voyait des hommes et des bêtes dans les champs, des enfants qui jouaient et qui nous regardaient curieusement. Ce qui me frappait, c’était le fait que nous étions les seuls visiteurs. Je me sentais donc privilégié. Seuls, comme perdus dans ce décor, je réalisais que j’étais au Pérou.  Ouah, le Pérou ! J’en avais tant rêvé et ce que je découvrais était encore mille fois mieux que ce que j’avais espéré. Devant toute cette immensité et tant de beauté, je venais de prendre conscience que je vivais mon rêve. Mais un rêve devenu réalité. D’un coup, je me suis senti léger, si léger, comme porté par la nature et les éléments…

Une toile de maître

En parlant d’éléments… Nous croisâmes un homme, qui courait avec son âne. Il était habillé comme s’habillent les paysans de la région et il portait des sandales. Pourquoi courait-il ? La réponse ne s’est pas faite attendre. Au loin en effet, le ciel était devenu très obscur : gris, noir. On voyait de la brume au sommet des montagnes et on comprenait qu’un orage arrivait. Là où nous étions pourtant, le soleil brillait et il n'y avait pas un seul nuage au dessus de nos têtes… Cette ligne d'horizon était absolument magnifique. Ainsi, le ciel déclinait toutes les nuances de gris, du plus clair au plus sombre. Des rayons de soleil perçaient cette couche couleur acier. On apercevait aussi de la pluie au loin et de la neige sur les sommets. Il y avait bien là quelque chose de magique !
blog-perou-chemin-moray-maras-2
Au cœur des Andes © Felipe

Retour à la réalité

On a heureusement échappé à  l'orage et à la pluie. Au cours de notre marche, on était attiré par tout ce qu’on voyait : la végétation, les gens, les animaux… Un peu plus loin, en contrebas, on pouvait voir la route. Tout avait l’air si près et si loin à la fois. C’est ça les Andes : la démesure !
On continuait notre marche pour arriver devant un spectacle absolument unique : des terrasses toutes blanches ! Il s’agissait des Salines de Maras. Nous n’étions donc plus très loin de notre but. En arrivant au site, on redécouvrait la réalité : les gens, les véhicules, la vie… On venait de vivre une expérience unique, pour ma part, inédite ! C'était comme un voyage hors du temps. L’espace d’une randonnée, le temps s’était arrêté et plus rien ne semblait compter. La nature nous parlait et son énergie nous transportait.
C’est ça le Pérou… C’est ça mon Pérou ! Je n’ai plus eu envie de partir après cette expérience et je pense que vous comprendrez pourquoi. Si vous planifiez un voyage à Cusco et dans sa région, je vous conseille vivement de faire cette marche. Vous aussi, vous tomberez sous le charme !
blog-perou-chemin-moray-maras-4
Les Salines de Maras © Felipe
 

Randonner de Moray aux Salines de Maras

  • Se rendre au point de départ : En véhicule privé ou en taxi depuis Moray.
    N'hésitez pas à demander votre chemin car tous les locaux connaissent bien ce chemin.
  • Durée : 1 h 30 à 2 h environ
  • Difficulté : Marche facile, essentiellement sur du plat, avec un peu de descente.
photo principale : Une belle randonnée ! © Felipe
Retour haut