Andahuaylillas : la Chapelle Sixtine de l'Amérique

Posté le 3 avril 2018 par Felipe
La belle église © Alberto Bizzini
La belle église © Alberto Bizzini
Andahuaylillas, village situé à environ 35 kilomètres de Cusco, abrite l’un des plus beaux joyaux du patrimoine religieux de l’Amérique latine : l'église Andahuaylillas. Appelée Iglesia de San Pedro Apóstol, l'église a été surnommée la « Chapelle Sixtine de l'Amérique » en raison des nombreuses œuvres d'art qui décorent son intérieur : des peintures du XVIIe siècle que l'on doit entre autres à Luis de Riaño On sait peu de choses de la construction de l'église. Des études permettent de penser que ce joyau colonial de style baroque fut construit entre la fin du XVIe et le début du XVIIe siècle. La pierre andésite utilisée pour sa construction – propre à l'architecture religieuse quechua – et les restes incas découverts aux abords de l'église laissent à penser que la « Chapelle Sixtine de l'Amérique » a été bâtie  sur les fondations d'un temple inca important.  

Une architecture sobre et de style renaissance

Son architecture est l'une des plus belles et étonnantes représentations de l'art religieux du peuple andin. Il s’agit d’une structure de style simple et classique, comme on en trouve partout dans les villages de la région de Cusco. Ses murs sont en adobe (mélange de paille et de terre) et en pierre, son toit possède une structure en bois et des tuiles. L’église est flanquée d'une tour sur le côté droit dans laquelle se trouve le clocher. Sa devanture est composée de la porte principale et d’un balcon avec une fresque murale, personnifiant les martyres Saint-Pierre et Saint-Paul. Une seule et longue nef caractérise cette église, séparée du presbytère par un arc de triomphe.

Visiter l'église d'Andahuaylillas

  • S’y rendre : le mieux est de visiter cette église lors du trajet Puno-Cusco car elle se trouve sur cet axe.
  • Horaires d'ouverture : tous les jours de 8 h à 16 h.
  • Tarif : l’entrée est gratuite, mais le visiteur est invité à laisser une petite participation.
  • Bon à savoir : il est interdit de prendre des photos et/ou filmer à l’intérieur.

À l'intérieur, une déferlement de baroque andin

Ce qui surprend et fascine le plus, ce n’est pas tant la forme de l’église, mais la quantité et la richesse des décorations et des œuvres qu’elle renferme. C’est un voyage vers un autre monde, dans un autre temps. On comprend alors qu’elle mérite pleinement son nom de « Chapelle Sixtine de l'Amérique ».
En plus de la collection de toiles de l'école de Cusco, dont les cadres impressionnants présentent des sculptures artistiques de cèdre et sont recouverts de feuilles d'or, on y trouve un orgue majestueux, des bijoux en argent et un autel baroque. Ses peintures murales, qui ornent la façade principale, une grande partie de l'intérieur de la nef et des chapelles, sont captivantes et donnent à l’église un aspect singulier. Elles sont aussi anciennes que le lieu de culte, voyez un peu !
Ce qu’on peut dire, c’est que les colons avaient trouvé la bonne technique pour évangéliser les peuples autochtones ! La beauté de l’église attitrait les curieux, remplissant sa mission. Ce monument vous plaira, j’en suis sûr. Alors, ne passez surtout pas à côté ! Arrêtez-vous à Andahuaylillas. Vous serez... conquis !
blog Pérou – l'église d'Andahuaylillas – l'autel
Àl’intérieur, pas un centimètre carré, qui ne soit peint, décoré de fresques du XVIIe siècle.
photo principale : La belle église © Alberto Bizzini
Retour haut