7 raisons de visiter Chachapoyas

Posté le 3 avril 2018 par Felipe
Les chutes de Gocta © orientalizing
Les chutes de Gocta © orientalizing
Située dans la région de l'Amazonas à une altitude moyenne de 2 300 m, Chachapoyas est une ville agréable. Le peuple éponyme – dont le nom signifie « guerriers des nuages » – a régné sur la région du XIe au XVe siècle, avant d'être soumis par l'Empire inca. Les sites archéologiques de la région, à l'instar de la forteresse de Kuélap, sont l'une des bonnes raisons de découvrir Chachapoyas. Découvrez les autres dans l'article qui suit  
1

Découvrir une région hors des sentiers battus

Si vous souhaitez vous reconnecter avec la nature, nourrir votre esprit avec de grandes découvertes archéologiques et plonger dans les mystères d'une culture ancienne, Chachapoyas a tout ce que vous cherchez.
En plus de paysages à couper le souffle, on y trouve beaucoup d'attractions touristiques encore intactes, car peu visitées. Un simple comparatif : si le Machu Picchu reçoit environ 2 500 voyageurs par jour, la forteresse de Kuélap, site le plus visité de la région n'en accueille que 300… par an ! La zone regorge aussi de trésors archéologiques encore à découvrir ce qui rend l’expérience d'autant plus fascinante.
2

Faire un selfie au « nouveau Machu Picchu »

S’il est un site que vous ne devez pas manquer, c’est la forteresse de Kuelap.
Située à environ 35 km au sud de Chachapoyas, à environ 3 080 m d'altitude. Pour la rejoindre, il est possible d’emprunter le premier téléphérique du Pérou, inauguré en octobre 2017 : une aventure en soi et des vues spectaculaires.
Kuelap impressionne avec ses murs de plus de 20 mètres de haut. Son architecture se marie parfaitement avec la nature et démontre la grande organisation, la compétence et l'ingénierie avancée de la culture Chachapoyas.
blog Pérou – Chachapoyas – forteresse de Kuelap
La forteresse de Kuelap est surnommée le nouveau Machu Picchu © Stefan Peerboom
3

Photographier l'une des plus hautes cascades au monde

Gocta, connue localement sous le nom de La Chorrera, est une chute d'eau qui mesure 771 mètres et qui est considérée comme la troisième plus haute cascade du monde. Située près des villages de Cocachimba et San Pablo, il faut 5 h de marche à travers une vaste vallée de la forêt vierge pour s’y rendre. Et oui, tout se mérite ! Mais, Gocta n’est pas la seule cascade. En tout, ce sont 22 chutes d'eau qui se partagent la zone.
Malgré le fait que les habitants aient toujours eu connaissance de la cascade, ils ont toujours caché son existence en raison de la peur liée aux légendes et aux mythes. Voilà donc comment une cascade aussi grande a pu rester aussi longtemps secrète ! Sa découverte ne remonte qu’à quelques années.
4

Admirer le coucher de soleil au canyon de Sonche

Également appelé le Huanca Urco, le canyon est à seulement 20 min de Chachapoyas. Pour arriver au canyon de Sonche, il faut se rendre à la ville de Huancas, qui se trouve à 2620 m d'altitude. La route qui mène au canyon est ponctuée de maisons en adobe aux couleurs brunes et jaunes qui contrastent avec le vert intense des montagnes et le ciel bleu.
Le détour par le canyon de Sonche vaut vraiment la peine en raison de sa vue impressionnante. Si vous êtes un amoureux de la photographie et que vous voulez capturer de superbes couchers de soleil, cet endroit est fait pour vous. L’abîme de plus d'1 km de profondeur est sensationnel ! Tout en bas, il y a une rivière alimentée par diverses chutes d'eau qui émanent des parois du canyon.
blog Pérou – Chachapoyas – canyon de Sonche
Le canyon de Sonche est profond de 1000 mètres. © zug55
5

Visiter le mausolée de Revash

Situé dans le district de Santo Tomás, à 60 km au sud de la province de Chachapoyas, le site de Revash culmine à  2800 m d'altitude. De Hierba Buena il faut 20 min en voiture pour arriver au début du chemin.
Le mausolée de Revash est composée de résidences collectives où étaient enterrées les défunts puissants et prestigieux. On dirait de petites maisons collées les unes aux autres, comme dans un village miniature. Il se pourrait que ce soit, la réplique d’un village tel qu’il y en avait à ce moment-là. Si le mausolée a survécu, c’est grâce à la grotte qui le protège et à sa difficulté d'accès. En revanche, les momies qui étaient là ont été pillées par l'homme et quelques rongeurs.
blog Pérou – Chachapoyas – mausolée de Revash
Le mausolée de Revash © Christophe Morisset
6

Randonner jusqu'aux sarcophages de Karajía

La promenade vers les tombes de Karajía prend environ 30 min. Selon la période, le sol peut être boueux, prévoyez des bottes ! Pour ceux qui ne souhaitent pas marcher, il est possible de louer des chevaux. Apportez aussi des jumelles, puisqu’il n’est pas possible de s'approcher des tombes.
Les tombes de Karajía ont été creusées par la culture Chipuric, un sous-ensemble de la culture Chachapoyas, dans le but d’abriter les restes de personnes importantes. Si plusieurs d'entre elles ont été pillées et vandalisées, six d’entre elles on subsisté. Les sarcophages sont alignés le long d'une falaise. Ils ont de longs visages et les têtes sont peintes avec des tons rougeâtres. Il y a quelques crânes sur le dessus et ils contiennent une capsule funéraire.
7

Se familiariser avec les légendes du Pérou

Comme partout au Pérou, le mysticisme est du voyage. Voulez-vous connaître les légendes de la région ? Alors louez un cheval et dirigez-vous vers la Laguna de los Cóndores. Encore plus de mysticisme ? Vous pouvez aller à une lecture rituelle de la coca dans la grotte Quiocta, un lieu idéal… Comme dans la vision andine du monde, les grottes sont des canaux de communication entre le Uku Pacha (monde des morts) et le Kay Pacha (monde terrestre). Les grottes sont très nombreuses dans la région et vous pourrez prier les esprits de ceux qui n'ont pas revu la lumière de l'Amazone.S’il est vrai que pendant longtemps Chachapoyas n’a pas figuré sur les guides touristiques, les choses sont sur le point de changer… De plus en plus de voyageurs l’intègrent à leur itinéraire et sont fascinés par la nature, l'architecture, l'histoire et les aventures qu'ils y trouvent. Alors, un conseil : allez-y !
photo principale : Les chutes de Gocta © orientalizing
Retour haut