Norvège : le succès des voitures électriques

Posté le 23 juillet 2018 par Elisabeth
Voitures-en-charge-aux-environs-dOslo-©-Agnes-Villette.jpg
Voitures-en-charge-aux-environs-dOslo-©-Agnes-Villette.jpg
La Norvège est certes le pays de l’or noir, mais c'est aussi le royaume de la voiture électrique. Le pays détient en effet le record mondial de la vente et de l’utilisation des voitures électriques et hybrides. Contradiction ou volonté nationale ? Décryptage d’un phénomène qui pourrait servir d’exemple aux autres.

La voiture électrique en chiffres et en bref

En 2017, la Norvège a battu un record mondial. La vente des voitures électriques et hybrides a représenté plus de la moitié des ventes totales de véhicule. Concrètement, les voitures électriques représentent 20,9 % des ventes et les hybrides disposant d'un petit moteur électrique ou d'une batterie, 31,3 %. La même année en France, seul 1,2 % du parc automobile était électrique.
Parallèlement, et bien que l’on soit au pays du pétrole, les ventes de voitures diesel passent de 31 à 23 %. Pourtant, les voitures électriques et hybrides coûtent plus cher que les voitures classiques. Comment expliquer alors un tel engouement ?
blog-norvege-voiture-electrique-voiture electrique- recharge-borne-energie-petrole-objectif 2025- record mondial
Voiture électrique en charge dans le quartier de la Citadelle à Oslo © Agnès Villette

Une priorité gouvernementale

Il est encouragé par une volonté nationale de développer à long terme l’utilisation des voitures électriques. Les raisons sont évidentes : les ressources en pétrole s’amenuisent et l’électricité coûte moins cher. Pour inciter les Norvégiens à se lancer dans l’électrique, le gouvernement a mis en place un généreux système d'exemptions fiscales sur les modèles électriques, l’idée étant de les rendre plus compétitifs sur le marché automobile.

Objectif 2025

Les Norvégiens prévoient d'interdire d'ici 2025 la vente de voitures avec des moteurs à combustion. La France et le Royaume-Uni, bien en retard, ont prévu la même mesure… pour 2040 !
En plus des aides pécuniaires, la Norvège a établi des dispositifs urbains qui favorisent l’utilisation de la voiture électrique. Ces dernières peuvent emprunter les voies de bus en ville, disposent de places de parking gratuites et électrifiées pour recharger leur véhicule et bénéficient d'exemptions aux péages. Des avantages non négligeables dans un pays où le coût de la vie est particulièrement élevé.
blog-norvege-voiture-electrique-voiture electrique- recharge-borne-energie-petrole-objectif 2025- record mondial
Bornes de recharge dans le parking Vulkan à Oslo © Agnès Villette

Les avantages de la voiture électrique

Et il existe aussi d’autres atouts. Une étude britannique de 2017 a montré qu'une voiture électrique coûte moins cher à l’usage qu’une essence ou une diesel (≈ 10 %). La raison principale à cela est que la voiture électrique compte moins de pièce que ses cousines essence et diesel. En effet, vous ne trouverez ni boîte de vitesse, ni embrayage, ni échappement, ni courroie de distribution dans une VE.
Autres avantages de taille : la lutte contre la pollution sonore et la réduction des émissions de CO2. Mais qui détient l’électricité ? On peut se demander d’où elle vient. Et là encore, pas de faux pas pour la Norvège qui utilise un courant bon marché provenant à près de 100 % des barrages hydroélectriques du pays…
blog-norvege-voiture-electrique-voiture electrique- recharge-borne-energie-petrole-objectif 2025- record mondial
Étudiante norvégienne devant sa voiture électrique © Agnès Villette
 
photo principale : Voitures en charge aux environs d'Oslo © Agnès Villette
Retour haut