L'alcool en Norvège

Posté le 18 mai 2018 par Elisabeth
Le vin français rencontre un succès croissant en Norvège. © Visit Norway
Le vin français rencontre un succès croissant en Norvège. © Visit Norway
En Norvège, un verre de vin coûte l'équivalent de 12 euros en moyenne, soit plus de 2 fois les prix moyens observés en France. Et pour cause, à l'instar des autres pays scandinaves, la vente d'alcool est un monopole d'État. Pourquoi un tel choix et où acheter une bouteille de vin pour offrir à ses amis norvégiens ? Petit guide de survie œnologique en Norvège, à suivre sans modération.

La vente d'alcool, un monopole d’État

Les Vinmonopolet

En Norvège, acheter une bouteille de vin est possible uniquement dans certains lieux et à certaines heures. Dans les supermarchés, seuls la bière et le cidre sont proposés. Pour le reste, il faudra vous rendre dans un Vinmonopolet. Ces magasins appartiennent à l'État et ont le monopole sur la vente d'alcool. Leurs horaires sont assez restreints. En général, ils ferment à 18 h en semaine et 15 h le samedi.

Un appel d'offre annuel

L’État norvégien ne contrôle pas seulement la vente de vin mais aussi le besoin et la demande. Chaque semestre, il publie un appel d’offres international avec des critères de sélection très précis. Pour vous donner une idée, pour le premier semestre 2018, il recherchait 78 nouvelles références de vins. Parmi elles, 17 originaires de France. Vins de Bordeaux et de Bourgogne bien sûr, mais aussi du Languedoc-Roussillon, du Jura… Un marché à suivre pour les viticulteurs en quête de marché norvégien.
blog-norvege-vin-succes-vinmonopolet-etat-monopole-alcool-alcoolisme
Magasin Vinmonopolet de Briskeby - © Bjorn Erik Pedersen

La consommation de vin en Norvège

Pourquoi tant d'obstacles à la vente et à la consommation d'alcool ? Cette dernière est moins importante en Norvège qu'en France. En 2015, la consommation d'alcool en France s'élevait en effet à 11,9 L par habitant contre 6 L pour la Norvège.
Les limites à la consommation d'alcool s'explique par les motivations des Norvégiens pour boire de l'alcool. Beaucoup boivent d'abord pour s’enivrer. La longueur et la dureté des hivers, la réserve des Norvégiens, les interdits de la religion protestante y sont sans doute pour quelque chose…
En dépit du monopole d'État et des limites posées à la consommation d'alcool – interdite aux moins de 20 ans pour les alcools forts – celle-ci ne cesse d'augmenter. Ainsi, le marché norvégien du vin est en progression permanente, sa consommation ayant doublé en 10 ans. Le vin rouge a plus la côte que les vins blancs et rosés. Et ce sont les vins venant d’Europe qui remplissent en majorité les étagères des magasins Vinmonopolet. D’ailleurs, après l’Italie, la France est le deuxième fournisseur du pays.
Les amateurs de vins qui ne souhaitent pas dépenser plus de 10 euros pour un vin de qualité médiocre dans les Vinmonopolet ont pris l'habitude de s'approvisionner en duty free à leur retour de vacances. Si vous voulez faire plaisir à vos hôtes à l'occasion d'un voyage en Norvège, pensez à leur offrir une bouteille de vin… à consommer dans la convivialité mais avec modération.
blog-norvege-vin-succes-vinmonopolet-etat-monopole-alcool-alcoolisme
Dans un restaurant de Trondheim, les convives se retrouvent autour d'un verre de vin. © Visit Norway
photo principale : Le vin français rencontre un succès croissant en Norvège. © Visit Norway
Retour haut