Regards sur les portes marocaines

Posté le 7 février 2018 par Laurie
Banal une porte ? Pas si sûr ! Pour vous le prouver on ouvre la fenêtre en grand sur les portes marocaines…

Sous le charme des portes marocaines

Lors de mes premières années de vie au Maroc, les portes me ravissaient à tel point que je pouvais parcourir les médinas du royaume, armée de mon appareil photo, sans nul autre but que de débusquer des pépites ouvertes, fermées  ou entrouvertes, cachées au fin fond des ruelles inexplorées… Aujourd’hui encore, je résiste difficilement à l’appel d’une déambulation esthétique de porte en porte… juste pour le plaisir des yeux !
Qu’elles soient monumentales, discrètes, ouvragées, secrètes, cloutées, traditionnelles, artistiques, abandonnées, centenaires ou multi-centenaires, les portes marocaines savent capter les regards des curieux et enflammer les imaginaires. Si bien qu’on se prend parfois à rêver de les pousser une par une pour découvrir ce qui se cache derrière… À l’image du Royaume, les portes marocaines conservent une part de pudeur et de mystère insaisissable. J’y vois pour ma part le passage vers un univers mêlé d’art de vivre et de partage.

Les portes marocaines prennent la pause

À l’entrée d’un riad, d’une habitation privée, d’un atelier d’artiste, d’un palais ou d’une mosquée, les portes marocaines prennent la pause… Voyez plutôt.
Les portes bleues de la kasbah des Oudayas à Rabat.
Regards sur les portes de Chefchaouen, la ville bleue.
Chefchaouen abrite les plus beaux exemplaires de portes bleues du Maroc.
Les portes de Chefchaouen : on ne s'en lasse pas...
Toc, toc, toc... comme une envie de voir ce qui se cache derrière ces belles portes marocaines...
Les portes marocaines osent aussi les couleurs chaudes...
Des portes marocaines : il y en a pour tous les goûts !
La magnificence des portes des médersa !
La sobriété des portes berbères !
Les belles portes du sud et du désert.
Zoom sur les portes ouvragées en bois.
Les portes de Rabat sont... royales !
Les portes de la vallée de l'Ounila veillent sur l'histoire du Maroc.
Les portes des mosquées marocaines prennent aussi la pause.
Les portes du vieux mellah (ancien quartier juif) d'Essaouira pleurent... avec dignité !
Les portes marocaines arborent parfois la couleur de l'Islam (le vert !).
Il y a de l'art dans l'air... et sur les portes du Maroc !
Une petite dernière pour la route...
 
© photo principale : Laurie Arnauné © photo de l'article : Laurie Arnauné
Retour haut