Le Maroc en 15 citations

Posté le 23 février 2018 par Laurie
1

Yves Saint Laurent

« Lorsque je découvris le Maroc, je compris que mon propre chromatisme était celui des zelliges, des zouacs, des djellabas et des caftans. Les audaces qui sont depuis les miennes, je les dois à ce pays, à la violence des accords, à l'insolence des mélanges, à l'ardeur des inventions. Cette culture est devenue la mienne, mais je ne me suis pas contenté de l'importer, je l'ai annexée, transformée, adaptée. »
Yves Saint Laurent, grand couturier
2
« Avez-vous caressé l’écorce du bigaradier au centre du riad de mes ancêtres paternels, à Azemmour ? Avez-vous pris le thé dans la maison de mon grand-père maternel, à Essaouira ? Avez-vous compté les carreaux sur le sol de la maison où je suis né, à Oujda ? Non ? Alors, vous n’avez pas « fait » le Maroc ! »
Fouad Laroui, écrivain, dernier ouvrage paru : L'insoumise de la Porte de Flandres (2017)
3
« Vous y sentirez la précieuse et rare influence du soleil qui donne à toute chose une vie pénétrante. »
« Le pittoresque abonde ici. À chaque pas, il y a des tableaux tout faits qui feraient la fortune et la gloire de vingt générations de peintres. »
Eugène Delacroix, peintre
4
« Plus je voyage, plus je m'éloigne géographiquement du Maroc, plus ce pays, sa lumière, ses odeurs, ses contradictions, ses incohérences, ses bruits, sa musique, sa beauté, me manquent. Un psychanalyste dirait que c'est l'aveu d'une relation compliquée. »
« La réalité marocaine est si complexe, si riche, si contradictoire qu'elle fournit en permanence matière à fiction. »
Tahar Ben Jelloun, écrivain, dernier ouvrage paru : La Punition (2018)
5
« Le Marocain régresse et la Marocaine progresse. »
« Le Maroc est un pays où il fait bon survivre. »
Lotfi Akalay, journaliste et romancier, auteur de : Les Nuits d'Azed (1996)
6
« J’ai eu la chance inouïe de visiter de fond en comble, de long en large, le Royaume de sa Majesté. Eh bien, c’est magnifique. Moi, je trouve que c’est absolument magnifique. Je vous dis magnifique, paisible, en toute liberté. Je vous le dis parce que j’ai un esprit lucide. »
« Il y a une espèce de qualité qui existe chez nous au Maghreb et dans les pays arabes et que je regrette : c'est la convivialité. »
Driss Chraïbi, romancier, auteur de la série policière mettant en scène l'inspecteur Ali
7
« Le Maroc est un arbre dont les racines plongent en Afrique et qui respire par ses feuilles en Europe. »
« Au Maroc nous sommes fondamentalistes, mais justement le fondamentalisme nous interdit l’intégrisme. »
Hassan II, souverain du Maroc de 1961 à 1999
8
« Imagine mon ami ce que c’est que de voir couchés au soleil, se promenant dans les rues, raccommodant des savates, des personnages consulaires, des Caton, des Brutus, auxquels il ne manque même pas l’air dédaigneux que devaient avoir les maîtres du monde. Ces gens-ci ne possèdent qu'une couverture, dans laquelle ils marchent, dorment et sont enterrés, et ils ont l'air aussi satisfait que Cicéron le devait être de sa chaise curule. Je te le dis, vous ne pourrez jamais croire à ce que je rapporterai parce que ce sera bien loin de la vérité et de la noblesse de ces natures. L'antique n'a rien de plus beau. »
Matisse, peintre, dessinateur et sculpteur
9
« J’ai essayé de trouver la vérité du Maroc. J’ai essayé d’aimer le Maroc. J’y suis arrivé, je crois. Au moins, un peu, j’espère... Mais, j’ai encore tant à découvrir. Je peste parfois de ne pas connaître assez le Maroc. Il y a peu de villes, au monde, qui vous ensorcellent avec la même force et la même magie que Marrakech. Il y a peu de villes et peu de pays qui donnent autant... »
Pierre Bergé, homme d'affaire et mécène
10
« Ce n’est pas un pays que l’on peut appréhender dans un mouvement continu, il faut chaque fois franchir un nouveau mur et derrière celui-ci il s’en trouve toujours un autre. Il y importe d’être accueilli et guidé. L’un des aspects les plus caractéristiques de l’hospitalité marocaine est précisément d’introduire le visiteur étranger dans une intimité, comme si on lui faisait partager un mystère. On n’apprend pas à connaitre le Maroc, on ne peut qu’y être graduellement initié. »Michel Van Der Yeught, enseignant et spécialiste de l'anglais financier
© photo principale : Laurie Arnauné
Retour haut