10 clips pour voyager au Maroc

Posté le 8 février 2018 par Laurie
Si le Maroc prête volontiers son décor aux producteurs de cinéma, il est aussi le grand favori des réalisateurs de clips. Sélection de 10 clips tournés dans le royaume… Juste pour le plaisir des yeux et du voyage !
 

La playlist de Nicolas

Découvrez la playlist « 10 clips pour voyager au Maroc »
 
1

Le Fès de U2… dans de beaux draps !

Novembre 2009. Par un beau matin d’hiver, les habitants de la médina de Fès se réveillent et découvrent leurs quartiers recouverts de draps blancs. Principaux responsables ? La bande à Bono du groupe U2 qui a enregistré le clip de Magnificent dans une ville impériale magnifiée de beaux draps immaculés. Frissonnant, cette vidéo nous fait voyager dans la médina de Fès depuis le riad el Yacout.
2

Le bled version électro des Chemical Brothers

Après avoir plagié la chanson de Najat Aâtabou dans Galvanize, les Chemical Brothers devaient bien un petit tournage au royaume. Direction le sud du Maroc avec Do it again (2009). Un enfant échappe à son père qui tente de lui arracher une dent, une cassette tombe du ciel et là surgit le bon électro des Chemical Brothers… Ça rock la kasbah !
3

Badgirls du désert – M.I.A

En 2012, la chanteuse britannique M.I.A engagée pour le droit des femmes saoudiennes à conduire prend la direction… de Ouarzazate au Maroc ! Courses de voitures clandestines à la Fast and Furious, chorégraphies endiablées et ambiance moyen-orientale teintée d’exubérance pop sont les ingrédients du clip marocain de Bad Girls signé Romain Gavras. Il n’en fallait pas moins pour dépasser les 100 millions de vues dur Youtube.
blog-maroc-ouarzazate-desert-mia
Avec MIA, embarquez pour une course de voitures clandestines dans le désert marocain.
 
4

Le voyage initiatique de Oum

Avec la chanson Nia, pas besoin de regarder le clip pour partir en voyage, la musique suffit à nous y emmener… Destination ? Les variations désertiques de M’Hamid El Ghizlane, où la voix suave et solaire de Oum fait danser le vent des dunes et l’âme du désert… Un voyage initiatique délicieusement hypnotique.
5

La médina en fête de Nabyla Maan

Son nom ne vous dit peut-être pas grand-chose, et pourtant Nabyla Maan est un grand nom de la chanson contemporaine marocaine. Avec cette reprise de « Allah ya Moulana » (Nass el Ghiwane), la chanteuse, originaire de Fès nous fait voyager dans une médina en pleine effervescence. Jeunes, anciens, musiciens, commerçants : tout le monde est à la fête !
6

Le Maroc électro-pop de Tālā

Avec Alchemy, la chanteuse londonienne Tālā nous emmène sur les sentiers pixellisés du Maroc. Envolées lyriques et beats électro percutants se mêlent au flux des images qui vibrent dans un mouvement perpétuel. Les gorges du Dadès, les dunes du désert et le vieux ksar de Aït Ben Haddou se révèlent ici aussi esthétiques et puissants que le son de Tālā… 
7

Le Maroc c'est chaud... et c'est Clean Bandit qui le dit !

Pour le clip vidéo de Come Over, le groupe britannique Clean Bandit en featuring avec Stylo G a misé sur le contraste thermique. On voit d’un côté l’archipel norvégien de Svalbard, tout près du cercle polaire arctique, de l’autre côté la chaleur de Marrakech et de ses paysages environnants. Mention spéciale pour les prises de vues aériennes au-dessus du désert d’Agafay.
blog-maroc-desert-dune-clean-bandit
Le désert d’Agafay, sublimé dans le clip de Clean Bandit
8

Les adieux haut en couleurs de Anne-Marie

La chanteuse de Rockabye a signé un clip placé sous le signe du soleil et de la bonne humeur avec Ciao, adios. Riad, palais berbère, soleil, légèreté, tenues chatoyantes, quads, balades à vélo et virées entre potes dans la campagne marocaine : tous les ingrédients sont là pour oublier les peines de cœur et dire « ciao, adios, I’m done »
9

La palmeraie aux accents pop de Saad Lamjarred

On ne parlera bien-sûr pas ici des déboires récents du chanteur avec la justice française mais bien du joli clip de Lm3allem (le « maître ») qui n’a pas manqué d’attirer notre œil. Les djellabas et les costards dessinés par l’artiste marocain Hassan Hajjaj colorent la palmeraie d’accents pop qui ne passent pas inaperçus. Un joli coup de maître pour ce clip réalisé par Amir Rouani.
blog-maroc-palmeraie
Dans le clip de Saad Lamjarred, les djellabas dessinées par l’artiste marocain Hassan Hajjaj colorent la palmeraie.
10

La médina psychédélique de U2

Avant le clip Magnificent le quator irlandais avait déjà posé ses caméras au Maroc pour y tourner le clip psychédélique de Mystérious Ways tiré de l’album Achtung Baby. C’était en 1991. Réalisé par le cinéaste Stéphane Sednaoui, le clip révèle un miroir déformant sur la médina. Une esthétique dynamique et saccadée qui colle parfaitement aux sonorités rock du célèbre tube de U2.
© photo principale : Laurie Arnauné
Retour haut