Cinq grandes actrices d'Italie

Posté le 23 mars 2018 par Gwenaelle
Sophia Loren, Claudia Cardinale, Gina Lollobrigida, Anna Magnani, Monica Vitti : ces actrices italiennes sont à jamais associées à l’âge d’or du cinéma italien des années 1950 et 1960. Devenues de véritables icônes en Italie et partout dans le monde, ces figures féminines du 7e art, pour certaines éternellement associées au terme de glamour, ont connu des destins extraordinaires. Tour d’horizon de ces carrières au firmament.

Anna Magnani

blog Italie – grandes actrices – Anna Magnani
Rome, ville ouverte © Excelsa Film
Née le 7 mars 1908 à Rome dans une famille très pauvre, Anna Magnani fait ses premiers pas sur scène en chantant dans des cabarets et night-clubs romains, tout en prenant en parallèle des cours dans un école d’art dramatique.
De 1929 à 1932, la jeune actrice se produit dans la compagnie théâtrale de Dario Niccodemi avant de décrocher en 1934 son premier rôle au cinéma dans La cieca di Sorrento de Nunzio Malasomma. On la retrouve au théâtre aux côtés du célèbre acteur comique italien Totò, dans des pièces comme Orlando Curioso et au cinéma en duo avec l’acteur et réalisateur romain Aldo Fabrizi. En 1941 elle devient la cantante Loletta dans Teresa Verdi de Vittorio de Sica. Elle décrochera par la suite des rôles dans des chefs-d’œuvre de l’histoire du cinéma, avant de tout quitter pour s'occuper de son fils, malade. Elle s'éteint à Rome en 1973.

Sophia Loren

L’une, sinon la plus célèbre des actrices italiennes, est née à Rome le 20 septembre 1934, mais c’est dans la région de Naples, du côté de Pozzuoli, qu’elle passe son enfance. Celle qui prendra dans un premier temps le pseudo de Sofia Lazzaro débute sa carrière en participant à des concours de beauté puis en devenant la vedette de romans photo. Elle fait ses premiers pas au cinéma en tant que figurante ou second rôle dans des petits films. En 1954, elle se fait remarquer sur le plateau de tournage du film Sous les mers d'Afrique de Giovanni Roccardi par celui qui deviendra son mentor et mari, le producteur Carlo Ponti.
C’est dans des rôles de paysannes qu’elle débute sa grande carrière cinématographique avant de prendre son envol vers Hollywood et de jouer aux côtés d’autres acteurs de légende comme Cary Brant, Marlon Brando ou Clark Gable. Loin de n’être qu’une icône de beauté à la sexualité provocatrice, le jeu d’actrice de Sophia Loren lui vaut d’obtenir l’Oscar et le Prix d’interprétation féminine au Festival de Cannes en 1961.

Gina Lollobrigida

blog Italie – grandes actrices – Gina Lollobrigida
Buona sera madame Campbell
Gina Lollobrigida est née le 4 juillet 1927 à Subiaco, dans le Latium. Celle qui fut décrite comme la grande rivale de Sophia Loren, « sa meilleure ennemie », se destinait plutôt à une carrière d’artiste sculpteure. Mais, pour payer ses cours, elle trouve du travail en tant que figurante au cinéma ou en apparaissant dans des romans photos. C’est grâce au concours de Miss Italia qu’elle se fait remarquer et qu’elle décroche des rôles sur grand écran, comme dans Pain, amour et jalousie de Vittorio de Sica.
Elle enchaîne ensuite les films à succès et donne la réplique aux acteurs les plus séduisants du 7e art tels que Frank Sinatra, Sean Connery, Humphrey Bogart, Marcello Mastroianni. En France, elle incarnera une diseuse de bonne aventure aux côtés de Gérard Philippe dans Fanfan la Tulipe (1952). Mais son rôle préféré, c’est celui de Margherita dans La Mer à boire de Renato Castellani. Enlaidie, vieillie pour les besoins de ce film, elle crève l’écran aux côtés de Jean-Paul Belmondo, autre monstre sacré du cinéma.
Aujourd'hui âgée de 90 ans, elle a depuis longtemps délaissé les caméras pour se consacrer à la sculpture et à la photographie, tout en faisant quelques apparitions lors d'événements mondains.

Claudia Cardinale

blog Italie – grandes actrices – Claudia Cardinale
Le Guépard de Luchino Visconti © Pathé Distribution
Elle ne voulait pourtant pas travailler dans le cinéma... Le destin en a décidé autrement. Claudia Cardinale, considérée comme la Brigitte Bardot méditerranéenne, fut courtisée par les plus grands réalisateurs de l’époque, Fellini et Visconti en tête.
Née à Tunis le 15 avril 1938 de parents siciliens, la jeune Claudia, désignée  « plus belle femme de Tunis », lors d’un concours de beauté auquel elle n’a même pas participé, débute au cinéma en Tunisie dans un film à petit budget. Elle déménage avec ses parents en Italie, mais son accent français, langue qu’elle a apprise en Tunisie, lui pose alors problème. Et notamment au Centro Sperimentale di Cinematografia, où elle s’est inscrite.
En 1958, elle apparaît dans un film qui rencontrera un immense succès, aux côtés d’acteurs peu connus alors (Vittorio Gassman, Marcello Mastroianni) : Le Pigeon de Mario Monicelli. En 1960 elle joue dans le chef-d’œuvre de Luchino Visconti, Rocco et ses frères, avant de décrocher un rôle dans un autre film inoubliable de ce réalisateur italien, Le Guépard, où elle donne la réplique à Alain Delon.
On la verra ensuite dans de nombreux long-métrages qui ont marqué l’histoire du cinéma. En 2017, elle a joué dans La Loi de Julien de Christophe Douchand.

Monica Vitti

blog Italie – grandes actrices – Monica Vitti
L'Avventura © Cino del Duca
Moins connue en France qu’une Sophia ou qu’une Claudia, Monica Vitti est pourtant, elle aussi, entrée au panthéon des légendes du cinéma italien, et ce grâce à son mentor et amant, le grand cinéaste Michelangelo Antonioni.Maria Luisa Ceciarelli, de son vrai nom, est née à Rome le 3 novembre 1931. Diplômée de l’Académie d’Art Dramatique Silvio d’Amico, celle qui se fera appeler Monica Vitti fait ses premiers pas au théâtre dans Sei Storie da Ridere (1956) et Capricci di Marianna (1959). Après avoir joué au cinéma dans Le dritte de Mario Amendola, sa rencontre avec Michelangelo Antonioni marque un tournant dans sa carrière. Elle tournera quatre films avec lui avant de se tourner vers la comédie à la fin des années 1960 et de jouer sous la direction de réalisateurs étrangers.

Sélection de films

  • avec Anna Magnani : Rome, ville ouverte de Roberto Rossellini (1945) Bellissima de Luchino Visconti (1951) ; La carrozza d'oro de Jean Renoir (1952) ; Mamma Roma de Pier Paolo Pasolini (1962) ; La Rose tatouée de Daniel Mann (1955). Oscar de la meilleure actrice.
  • avec Sophia Loren : Le Carrousel fantastique de Ettore Giannini (1953) ; L'Or de Naples de Vittorio De Sica (1954) ; Par-dessus les moulins de Mario Camerini (1955) ; La Paysanne aux pieds nus de Vittorio de Sica (1961). Prix d’interprétation féminine au Festival de Cannes.
  • avec Gina Lollobrigida : La Belle des belles de Robert Z. Leonard (1956) ; Venus impériale de Jean Delannoy (1963) ; La Mer à boire de Renato Castellani (1963) ; Bonsoir madame Campbell de Melvin Frank (1968)
  • avec Claudia Cardinale : Rocco et ses frères de Luchino Visconti ; Huit et demi de Federico Fellini (1963) ; La Panthère rose de Blake Edwards (1963) ; Il était une fois dans l'Ouest de Sergio Leone (1968)
  • avec Monica Vitti : L'Avventura de Michelangelo Antonioni (1960) ; La Nuit de Michelangelo Antonioni (1961) ; Modesty Blaise de Joseph Losey (1969) ; Le Fantôme de la liberté de Luis Buñuel (1974)
Retour haut