Le pylsur, star de la street food en Islande

Posté le 15 novembre 2018 par Marine
Le Pylsur © Pixabay
Le Pylsur © Pixabay
La star de la cuisine islandaise a pour nom pylsur. Il s'agit d'une saucisse d'agneau servie dans un petit pain avec des oignons frits et une sauce unique. Oubliez le requin fermenté et la viande de baleine, pour manger comme un Islandais, il faudra vous rendre au stand à saucisses le plus proche.

Le pylsur est partout

Les clichés ont la peau dure. Le requin fermenté n’est plus le plat préféré des Islandais depuis des décennies. Pas plus que ne l’est la viande de baleine ou que ne le sont les têtes de moutons farcies. Le regretté chef Anthony Bourdain disait d'ailleurs que le requin fermenté était le plat le plus condamnable jamais goûté. Si ces descendants de Vikings ne mangent plus les mêmes mets qu’autrefois, alors que mangent-ils ?
Force est de constater que la mondialisation est arrivée jusqu’en Islande et que dorénavant, pizza et barbecue rencontrent un grand succès auprès des habitants. Mais le repas le plus populaire de l’île est le pylsur, hot-dog islandais. Il est devenu en quelques années si populaire qu’on peut en acheter partout en Islande. Au coin d’une rue dans un foodtruck, dans une station essence, dans les centres commerciaux, chez les dépanneurs… le pylsur est partout.
Le stand à saucisse le plus couru du pays s’appelle le Bæjarins Beztu Pylsur. On prétend que la quasi-totalité des 300.000 habitants de l’île y a déjà mangé une fois. Superstar du hot-dog, le stand existe depuis 1937 et a servi de nombreuses célébrités comme Bill Clinton.
blog Islande - Découverte gastronomique en Islande: le Pylsur ou Hot-Dog islandais
Le célèbre stand à saucisse © Betty Lemestre

Pylsur VS regular hot-dog

Les hot-dogs islandais ont une saveur différente de celle de leurs homologues américains, car ils sont fabriqués principalement à partir d’agneau islandais, auquel est mélangé un peu de viande de porc et de bœuf.
En Islande, les moutons sont presque deux fois plus nombreux que les humains, ce qui en fait une source de nourriture abondante. De plus, la viande d’agneau en Islande a su garder son goût authentique. En effet, l’Islande n’autorise pas l’importation d’animaux vivants, donc l’agneau mangé aujourd’hui (celui qui sert à faire les saucisses à pylsur) est avant tout un animal en liberté, nourri à l’herbe, biologique et sans hormone. La qualité s’en ressent immédiatement.
En termes d’accompagnements aussi, le pylsur se distingue de son homologue américain. Point de moutarde ni de ketchup, en Islande, le pylsur s'accompagne d'oignons frits et croquants et de pylsusinnep, une sauce à base de câpres, de moutarde et d’herbes.

Déguster son pylsur comme un local

En Islande, on n’associe pas le pylsur à de la junk food. Même s’il n’est pas cher et rapide, ce plat se mange aussi bien au petit-déjeuner qu’au dîner. Aussi bien en collation de fin de matinée qu’en collation de fin de nuit, quand les clubs ferment et qu’il faut rentrer chez soi. Le stand à pylsur Bæjarins Beztu Pylsur ferme d’ailleurs à 4 h 30 du matin le week-end pour permettre aux plus festifs de se coucher le ventre plein.
Le pylsur se paie en espèces, bien que la carte bleue soit aussi largement acceptée. Il faut compter en moyenne 2,5 euros pour un hot-dog.Généralement, les consommateurs en raffolent tellement qu’ils les commandent deux par deux, pour ne pas avoir à faire la queue encore une fois. Bon appétit.
photo principale : Le Pylsur © Pixabay
Retour haut