L’alcool en Islande

Posté le 23 février 2018 par Fred
La relation entre les Islandais et l’alcool a mal débuté ! Car un référendum daté de 1908 a montré que la majorité des Islandais était en faveur d’une interdiction de tous les alcools. La loi n’a été appliquée qu’en 1915, mais l’interdiction de boire de la bière a perduré jusqu’en... 1989 ! Aujourd'hui encore, mieux vaut savoir s'y prendre pour acheter une bouteille de vin.

Petits arrangements et monopole

La prohibition engendre toujours des pratiques à la limite de la légalité. En Islande, les bars ont longtemps servi des bières allongées à la vodka (devenue légale en 1935). Et voilà un moyen tortueux de profiter du goût de la bière. Depuis 1989, on trouve de l’alcool dans tous les restaurants, bars et hôtels. Mais toujours rien qui titre plus de 2,25 % d’alcool dans les magasins !

La légalisation de l'alcool en Islande

  • 1921 : les Espagnols menacent de ne plus acheter du poisson islandais si leurs vins restent interdits. Le bras de fer commercial est couronné de succès, avec une levée partielle de l’embargo sur les vins espagnols (et eux uniquement).
  • 1935 : Les alcools forts sont autorisés, mais pas les bières dont le degré d’alcool est supérieur à 2,25 %. La raison évoquée ? Le faible prix de la bière serait un encouragement à consommer trop et trop souvent.
  • 1er mars 1989 : La consommation de bière est autorisée. Depuis, ce jour est célébré comme Bjórdagur, c’est-à-dire la « journée de la bière ».
Il y a tout de même une exception : la chaîne de magasins Vínbúðin. Elle fait partie de l'ÁTVR (The State Alcohol and Tobacco Company of Iceland). Il s’agit d’une société dont la gestion est assurée par l’État islandais, avec un monopole sur les ventes d’alcools. Cette chaîne est présente sous la forme d’un magasin en ligne et de 48 boutiques disséminées sur le territoire.
La carte montre qu’elles se trouvent sur les côtés. C’est à savoir : si vous voulez boire une bière après une randonnée sur un glacier du centre de l’Islande, soyez prévoyant ! Dans ces boutiques d’État cohabitent des vins Mouton Rothschild à 80 000 Kr (environ 650 € en février 2018) et des bouteilles de 33 cl de bière Affligem à 460 Kr (env. 3,70 €).
Vínbúðin de Skútuvogur - à l'intérieur
Vínbúðin de Skútuvogur - à l'intérieur
La carte des Vínbúðin
La carte des Vínbúðin

La consommation d'alcool en Islande

C’est un cliché… mais aussi une réalité : comme dans beaucoup de pays nordiques, l’alcool est absent des verres pendant la semaine, mais coule à flot le week-end. Un peu trop d’ailleurs, au point que certains Islandais se retrouvent à tituber dans les rues de Reykjavik ou d’Akureyri.
Mais les habitudes de consommation ne sont plus les mêmes depuis quelques années, notamment en raison de la baisse du prix des vins. Exit les alcools forts qui gâchaient rapidement la soirée. Alors que boire un verre de rouge à midi était considéré comme une preuve d’alcoolisme sévère, la pratique est devenue plus répandue. Le petit verre de vin français, c’est so chic ! D'ailleurs, les Français sont très sollicités pour donner leur avis sur les vins. Si vous n'y connaissez rien, annoncez tout de suite la couleur (au risque de décevoir) ou faites illusion, autant que possible...
L’âge minimum pour acheter de l’alcool est 20 ans (et non pas 18 ans comme en France). Sachez aussi que l’Islande applique une tolérance zéro pour la conduite avec ne serait-ce qu’un peu d’alcool dans le sang…

Tout savoir des Vínbúðin

  • Où trouver un Vínbúðin : le site de la chaîne propose une carte de l'Islande (cliquable) répertoriant tous les points de vente.
  • Horaires : ils sont très variables. Dans les grandes villes, ils ouvrent généralement entre 12 h et 18 h, avec une fermeture plus tôt le samedi et une fermeture totale le dimanche. Dans les villages, comme à Þórshöfn dans le nord, le magasin ouvre une heure seulement le lundi, l’après-midi le reste de la semaine, et pas du tout le week-end. Les horaires ne sont pas les même l’hiver et l’été.
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
© photo principale : Vigfús Birgisson © autres photos : Vigfús Birgisson
Retour haut