L’ascension du volcan Merapi

Posté le 11 avril 2018 par Maxime
© Maxime Leclercq
© Maxime Leclercq

Ce mois ci, je suis allé grimper le Merapi ! Si vous n’en avez jamais entendu parler, Gunung Merapi est considéré comme le volcan le plus actif d’Indonésie et il se situe près de Jogjakarta sur l’île de Java. Fermé pendant plusieurs mois suite à la dernière éruption, son ascension vient d’être de nouveau autorisée… Nous y sommes donc allés !

Départ nocturne pour l'ascension

Pour pouvoir assister au lever du soleil au sommet, il faut partir tôt, très tôt ! 23 h 30 : après un bon repas, je termine de préparer mes affaires : eau, gâteaux, lampe frontale, veste chaude, chaussures de marches… c’est bon, je suis prêt ! Il faut compter environ 1 h 30 en voiture depuis Jogjakara pour rejoindre le point de départ du trek. La deuxième partie de la route se fait dans le brouillard et nous redoutons un temps couvert et une forte humidité… Finalement, ce ne sera qu’un court passage et nous arrivons au point de départ sous un ciel dégagé et étoilé. Nous rencontrons notre guide, Djo, qui nous accompagnera jusqu’au sommet. Après un petit briefing et un café, nous commençons à marcher vers 1 h 45.

blog-indonesie-ascension-volcan-merapi (8)

Une ascension par paliers

Nous étions prévenus, il n’y a pas de marche d’approche sur le Merapi. Dès le début de la randonnée ça grimpe sévère ! Il vaut mieux le savoir avant car ça peut surprendre. Les premières minutes sont éprouvantes, on transpire, le cœur s’emballe, et il est possible de douter… Au bout d’environ 45 minutes, nous arrivons au poste 1. Quelques personnes y sont déjà et font une pause. Motivés et plein d’énergie, nous décidons de ne pas trop nous arrêter et de continuer jusqu’au poste 2 avant de laisser refroidir nos muscles. Il nous faudra environ 50 minutes pour l'atteindre. Notre guide nous explique qu’il vaut mieux attendre un peu ici car nous risquons d’arriver trop tôt au sommet et d’attendre le lever de soleil dans le froid à cause du vent. Nous nous installons donc à l’abri des rochers et admirons les étoiles. Le ciel est magnifique ce soir, la lune est orange et nous comptons les étoiles filantes…

 Après environ 30 minutes de pause et un petit en-cas, nous repartons pour la dernière partie. Il y a d’abord un plateau à traverser avec un vent frais dont on se passerait bien. Arrive ensuite la partie la moins marrante de l’ascension, environ 40 minutes dans la poussière volcanique… Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est très simple, on avance de deux mètres pour en reculer d’un ! C’est fatiguant et pas très marrant, mais on prend notre temps et on en rigole. Puis vient le moment de l’ascension finale à travers roches volcaniques et blocs de pierre, il fait encore bien sombre mais on imagine aisément un paysage lunaire splendide…

L'arrivée au sommet

Un peu avant 5 h, nous atteignons le sommet ! La vue est à couper le souffle. Même si le soleil n’est pas encore levé, le paysage est superbe. À gauche le volcan Merbabu, à droite le cratère fumant du Merapi, et en face, le soleil qui commence à apparaître doucement… Nous profitons du lever de soleil sur une mer de nuages en buvant un bon café bien chaud et en jouant avec le chien de notre guide qui nous aura suivis pendant toute l’ascension.  Après quelques photos et un bon moment passé à admirer la vue, nous entamons la descente. En prenant notre temps, il nous faudra un peu plus de 2 h 30 pour rejoindre le parking du départ. Au fur et à mesure que nous descendons, nous découvrons des paysages magnifiques : lunaire, parfois verdoyant, les flancs du volcans sont si fertiles qu’il est possible d’y faire 2 à 3 récoltes de riz par an, en plus du tabac, des choux et autres légumes qui y poussent. Nous parcourons en courant et en 2 minutes la pente de roche volcanique que nous avions laborieusement gravie en 40 minutes à l’aller !

À l’arrivée, un plat de pâtes et un café nous attendent ! Nous les savourons avant de reprendre la route pour Jogjakarta. De retour à l’hôtel vers midi, il est temps de prendre une bonne douche et de faire une sieste bien méritée… Nous finirons cette journée par un massage javanais salvateur et un bon repas dans un warung local ! Si vous aimez la randonnée, le volcan Merapi vaut vraiment la peine car le rapport effort/plaisir est vraiment intéressant. Mais attention, le Merapi est réputé comme l’un des volcans les plus actifs et les plus dangereux d’Indonésie car il rentre régulièrement en éruption et fait souvent des victimes. Alors il faut surtout bien vous renseigner auprès de votre agence sur l’activité du volcan et l’état des chemins avant d’entreprendre son ascension.

 

blog-indonesie-ascension-volcan-merapi (6)

 

photo principale : © Maxime Leclercq
Retour haut