Les villages du Bengale-Occidental

Posté le 7 septembre 2018 par Jérôme
Un village du Bengale-Occidental ©Jérôme Cartegini
Un village du Bengale-Occidental ©Jérôme Cartegini
Du Bengale-Occidental, on connaît bien sûr sa capitale Calcutta, mais on sait moins que cet état du Nord-Est de l'Inde abrite également le parc national des Sundarbans. Au cœur de ce labyrinthe sans fin d’estuaires et de rivières, des communautés de villageois vivent depuis des siècles selon des principes écologiques, mais aussi beaucoup de bon sens et de jugaad. Jérôme a pu les rencontrer pendant son voyage en Inde du Nord.

Au cœur du delta du Gange

Nous sommes à quelques kilomètres du parc national des Sundarbans tout près de la frontière avec le Bangladesh. Bienvenue dans la région du delta du Gange, un lieu aussi beau que dangereux. Dans cet écosystème unique vit en effet la plus forte concentration de tigres de la planète. Ces félins cohabitent avec d'autres espèces, tels les pythons indiens et d’énormes crocodiles marins. Autant de dangers mortels pour l'homme.
Et pourtant, le delta du Gange abrite aussi des villages. Isolés du reste du monde, ils sont bâtis au beau milieu d’un réseau complexe de voies d’eau, de vasières et d’îlots de forêts de mangroves en perpétuel mouvement. Outre la faune sauvage, les villageois doivent également lutter contre l’inextricable montée des eaux, l’érosion des sols et autres cyclones à répétition.
Certains villages n’ont ni l’électricité ni l’eau courante. Le gouvernement indien a néanmoins installé des pompes à eau. Les villageois peuvent ainsi se ravitailler. Générateurs de fortune et panneaux solaires fournissent un peu de courant. Celui-ci est utilisé avec parcimonie et uniquement à certaines heures de la journée.
blog-inde_village-bengale_3
L'arrivée au village © Jérôme Cartegini
blog-inde_village-bengale_5
©Jérôme Cartegini

La vie dans les villages

Les habitants vivent essentiellement de la pêche, de l’agriculture, de l’élevage de bétail et de la récolte du miel dans la jungle. Certains villages commencent à miser sur le tourisme. Leurs habitants proposent aux voyageurs de partager leur quotidien.
En guide d'hébergement, une authentique maison de boue et de paille du Bengale. Diverses activités avec les habitants sont proposées. On peut ainsi participer à un cours de cuisine locale. Pour les plus sportifs des balades en vélo sont organisées dans les rizières. La mangrove quant à elle se prête aux excursions en bateau et les étangs, à la baignade.
C'est une occasion unique de découvrir l’une des régions les plus sauvages de l’Inde et de partager des moments inoubliables avec ses courageux habitants. Malgré ce cadre de vie particulièrement difficile, tous affichent en effet une joie de vivre incroyable. Ainsi, ils se rassemblent régulièrement après leur journée de labeur pour jouer de la musique, pousser la chansonnette ou conter des histoires. Un séjour hors du temps inoubliable.
blog-inde_village-bengale_4
©Jérôme Cartegini
 
photo principale : Un village du Bengale-Occidental ©Jérôme Cartegini
Retour haut