Le monastère de Likir, joyau du bouddhisme en Inde

Posté le 1 mars 2019 par Jérôme
©Incredible India
©Incredible India
Étape incontournable des voyages au Ladakh à l’extrémité nord de l’Inde, le monastère (gompa) du Likir a été construit au XIe siècle. Perché sur un piton rocheux, ce sanctuaire adossé aux sommets himalayens domine majestueusement la vallée. Le lieu abrite une centaine de moines bouddhistes suivant l’enseignement des Bonnets jaunes (Gelukpa).

Joyau de la vallée de Nubra

Le village de Likir s'étend à environ 50 kilomètres au nord-ouest de Leh dans la région du Ladakh. Son monastère éponyme a fasciné plus d’un voyageur. Sa construction remonte à 1065. Aujourd'hui, il est toujours en activité et fait même partie des plus importants du Ladakh.
C'est le frère cadet de l’actuel Dalaï-Lama, Tendzin Choegyal, qui dirige le monastère de Likir. Une centaine de moines bouddhistes et une trentaine d’étudiants vivent à ses côté. Tous appartiennent à l'ordre Gelukpa. Cette branche de l’école réformée du bouddhisme tibétain est en effet propriétaire de Likir depuis le XVe siècle. Elle est réputée pour imposer une discipline monastique particulièrement dure. Selon les disponibilités, il est possible de suivre un cours dans l’une des écoles du monastère avec les élèves.
blog-inde_monastère-de-Likir_5
Le monastère de Likir est l'une des étapes des treks organisés dans le Ladakh ©Incredible India
blog-inde_monastère-de-Likir_1
Une centaine de moines bouddhistes vivent dans le monastère ©Incredible India

Vestiges bouddhistes

Outre une vue à couper le souffle sur la vallée de Nubra, le site ne manque pas d’intérêts. Ainsi, on peut y admirer une majestueuse statue du golden Meitraya Bouddha. C'est le plus ancien Bouddha doré du Ladakh. Il brille de mille feux sous le soleil et semble presque irréelle dans ce cadre naturel féerique. L’entrée du monastère comprend également un impressionnant Bouddha de la compassion avec ses mille bras, onze têtes et mille yeux. Le site possède aussi plusieurs temples de différentes époques contenant notamment de belles statues bouddhistes en bois.
Le gompa dispose enfin d’une splendide salle de prière et d’un petit musée abritant de très belles peintures murales, des statues, des livres sacrés ou encore des instruments de musique. Sans oublier la roue de la vie qui symbolise l’enfer et le nirvana. Au-delà de ces découvertes, la visite vaut ne serait-ce que pour l’ambiance spirituelle qui règne dans ce sanctuaire du bout du monde…
blog-inde_monastère-de-Likir_4
Un stupa du monastère ©Incredible India
blog-inde_monastère-de-Likir_3
Le Bouddha de la compassion ©Incredible India
 
  
photo principale : Le monastère de Likir © Incredible India
Retour haut