Bodhgaya, dans les pas de Bouddha

Posté le 14 août 2018 par Jérôme
©Jérôme Cartegini
©Jérôme Cartegini
Bodhgaya est un haut lieu du bouddhisme. C'est le lieu où le prince Siddharta Gautama a atteint l’illumination et l’état de Bouddha. L’événement s’est déroulé cinq siècles avant notre ère sous l’arbre de la Bodhi, un majestueux ficus religiosa (ou figuier des pagodes) derrière lequel se dresse le temple monumental millénaire Mahabodhi. Visiter ce lieu empreint de spiritualité constitue une expérience aussi émouvante qu’inoubliable.

L'éveil du prince Siddharta à Bodhgaya

Bodhgaya s'étend au cœur de la campagne de l’État du Bihar. C'est l’un des quatre lieux saints bouddhistes avec Kushinagar, Lumbini et Sarnath. Bodhgaya est également appelé le « nombril du monde » ou le « centre de l’univers par les bouddhistes ». L’endroit marque en effet la naissance du bouddhisme cinq siècles avant notre ère.
Six années durant, le prince Siddharta Gautama mène une vie d’ermite et poursuit sa quête spirituelle. Un jour, il prend la résolution de s’asseoir sous un majestueux ficus et fait le vœu de ne se relever que s’il atteint l’illumination. Il médite ainsi 49 jours durant. C'est alors qu'il atteint l’éveil et devient Bouddha à l’âge de 35 ans.
250 ans plus tard, l’empereur Ashoka se rend sur le site. Il décide alors d’y faire construire un sanctuaire. Sous le ficus baptisé l’arbre de la Bodhi, l'empereur érige le « Trône de Diamant de l’Inde » (appelé Vajrasana) qui marque l’endroit précis où Bouddha atteignit l’éveil.
L'arbre de la Bhodi originel aurait été détruit à quatre reprises. Il doit sa survie à l’empereur Ashoka. Au IIIe siècle av. J.-C., le souverain demande en effet à sa fille Sanghamitta d’amener une bouture de l'arbre au roi du Sri Lanka Devanampiya Tissa. Le monarque organise une immense cérémonie pour planter la bouture à Anuradhapura. Grâce à des boutures ramenées cette fois-ci du Sri Lanka, on a pu replanter le vénéré ficus actuel de Bodhgaya.
blog-inde_bodhgaya_7
Le temple Mahabodhi s'illumine de mille feux à la tombée de la nuit ©Jérôme Cartegini
blog-inde_bodhgaya_3
La maison des lampes à huile ©Jérôme Cartegini

Un haut lieu du bouddhisme en Inde

Le complexe est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2002.  Agrandi au fil des siècles et reconstruit à plusieurs reprises, il comprend aujourd’hui le temple de Mahabodhi, le Vajrasana, des stupas, l’empreinte du pied du Bouddha, la maison des bougies, ou encore  le grand bassin au milieu duquel trône un bouddha.
Bodhgaya est un peu le Vatican ou la Mecque pour les bouddhistes. C'est un lieu unique empreint d’une ferveur religieuse incroyable. La visite du lieu est une expérience spirituelle à elle seule. On y vient des 4 coins du monde bouddhiste : Tibet, Japon, Chine, Bhoutan, Thaïlande, Corée… Des moines bouddhistes et des pèlerins affluent par milliers chaque jour. Ils viennent pour se prosterner et rendre hommage à Bouddha. Certains se prosternent plusieurs milliers de fois par jour sur des planches de bois. D’autres murmurent des mantras ou chantent des paroles de l’éveillé. D'autres encore tournent autour de l’arbre de la Bodhi en priant avec une dévotion extrême. Des moines font tourner les moulins à prières et veillent à ce que les bougies à l’huile de coco ne s’éteignent pas. Une fois la nuit tombée et que vient l’heure de la puja, la ferveur religieuse atteint des sommets.
blog-inde_bodhgaya_1
Un groupe de bouddistes japonnais murmurent des prières en hommage à Bouddha ©Jérôme Cartegini
 
© photo principale : Jérôme Cartegini
Retour haut