Balade à Gwalior

Posté le 30 octobre 2018 par Jérôme
La vue specaculaire sur Gwalior depuis le fort©Jérôme Cartegini
La vue specaculaire sur Gwalior depuis le fort©Jérôme Cartegini
Appelée la « perle de l'Hindoustan » par les Moghols, Gwalior est une cité aux mille et une merveilles. Loin des circuits touristiques balisés du nord de l’Inde, elle reste méconnue des voyageurs. La ville, que domine l’une des plus fascinantes citadelles de l'Inde a pourtant beaucoup à offrir. Découverte...

Gwalior, du côté historique

Gwalior est une ville qui s'étend au nord de l'État du Madhya Pradesh. Sa fondation remonte au VIIIe siècle et son nom lui vient du sage Gwalipa. Pendant plus d’un millénaire, d’innombrables batailles marquent son histoire. La citée passe ainsi aux mains des Mogols, des Marathes, des Britanniques avant de revenir aux Scindia.

Que voir à Gwalior ?

Les rois et les dynasties qui se sont succédé à la tête de Gwalior ont notamment fait bâtir le Maan Mandir Palace. Ce gigantesque fort culmine à 91 mètres, au sommet de la colline qui surplombe la ville. Ses remparts et ses coupoles incrustées de splendides faïences bleues et vertes aux motifs géométriques ont fait sa réputation. Toutefois, ils ne sont pas l'unique trésor du fort. On y admire aussi une multitude de temples, de palais, et de tombeaux royaux.
Le Gujari Mahal constitue la section la mieux préservée. Cet ancien palais du XVe siècle abrite le Pradesh Archeological Museum. On parle de ce musée comme de l'un des plus riches en terme de sculptures historiques de l’Inde. Il possède en effet des chefs-d’œuvre d’une valeur inestimable. On y admire par exemple une superbe statue de Salabhanjika  (la nymphe de l’arbre) connue dans tout le pays.
Autre monument impressionnant datant du VIIIe siècle, le Teli-ka-Mandir (temple des marchands d’huile). Ses imposantes murailles culminent à 30 mètres de hauteur.
On citera enfin les temples de Sas Badu dédiés au culte de Vishnu (XIe siècle, au sud du palais royal. Leur architecture force l’admiration avec leurs toits en forme de lotus, leurs colonnes et leur parois magnifiquement sculptées. Un spectacle son et lumière (un peu vieillot et la plupart du temps en hindi) est organisé sur le plateau de la citadelle en haut de la vertigineuse rampe de la Urwahi Gat.
blog-inde_gwalior_6
Le Maan Mandir Palace ©Jérôme Cartegini
blog-inde_gwalior_8
L'une des entrées fleuries de la citadelle historique de Gwalior©Jérôme Cartegini
blog-inde_gwalior_3
Un sepactacle son et lumière est organisé chaque soir devant le palais ©Jérôme Cartegini

La nouvelle ville de Gwalior

La ville de Gwalior compte une population d’environ 1,5 million d’habitants. Son charme authentique en font une étape idéale. Au pied de la citadelle, il ne faut surtout pas rater la visite du vieux quartier. Outre une ambiance hors du temps, le lieu regorge de petites échoppes. Vous pouvez vous y restaurer, faire emplette d'épices ou admirer l’artisanat local, les instruments de musique traditionnels, etc.
Gwalior est également célèbre dans toute l’Inde pour avoir été le berceau de Tansen. Il s'agit du plus grand musicien de musique classique indienne de la cour du grand empereur Moghol Akbar (1542 -1605). Depuis, la ville a toujours entretenu une riche tradition musicale. De plus, de nombreux virtuoses sont natifs de Gwalior. On citera par exemple Amjad Ali Khan, le plus illustre joueur de sarod actuel. À l’ouest de la ville dans une superbe bâtisse, le Sarod Ghar Museum est un musée entièrement consacré à cet instrument à cordes typique du nord de l'Inde.

Le saviez-vous ?

Un festival de musique classique indienne très renommé est organisé chaque année dans la ville entre les mois de novembre et décembre.
Le soir, il est possible de se balader dans le quartier musulman où l’on trouve de nombreuses échoppes de street food indienne. Pour une soirée plus romantique, il est possible de se restaurer ou boire un verre dans le somptueux Usha Kiran Palace. Cet ancien palais reconverti en hôtel de charme et restaurant accueille chaque soir des musiciens du cru. Des lieux à découvrir au plus vite avant que la perle de l’Hindoustan et ses nombreux joyaux ne soient plus un secret aussi bien gardé…
blog-inde_gwalior_7
Cortège religieux dans une rue de Gwalior ©Jérôme Cartegini
blog-inde_gwalior_9
Le quartier musulman ©Jérôme Cartegini
photo principale : Gwalior vue depuis le fort © Jérôme Cartegini
Retour haut