Santa Fé, maisons d'adobe et galeries d'art

Posté le 8 janvier 2018 par Elisabeth
Santa Fé, perle du Nouveau-Mexique © lulubrazilia/fotolia.com
Santa Fé, perle du Nouveau-Mexique © lulubrazilia/fotolia.com
Capitale du Nouveau-Mexique, Santa Fé compte quelque 150 000 habitants… et un nombre croissant de visiteurs. Il faut dire que la ville a de quoi séduire. Étape incontournable de la route  66, Santa Fé, ses maisons en adobe et son centre historique sont typiques de l'architecture coloniale espagnole. La ville est aussi l'un des principaux marchés d'art aux États-Unis. Elle compte quelque 200 galeries d'art et pléthore d'événements culturels. Découverte.

Santa Fé, une architecture unique

Dès la fondation de l’État du Nouveau-Mexique en 1912, sa capitale Santa Fé ambitionne de rivaliser avec Taos, qui attirait alors de nombreux peintres de la côte Ouest et donc des amateurs d'art. Santa Fé impose un style architectural unique, le Pueblo Revival Style : des constructions en adobe. Le style Santa Fé est né.

L'adobe, super matériau

L'adobe est une argile qui, mélangée d'eau et d'une faible quantité de paille hachée, est façonnée en briques, qui seront séchées au soleil. Bien qu'utilisée par certaines civilisations précolombiennes, l'adobe a été popularisée en Amérique par les colons espagnols. Aux États-Unis, on la retrouve essentiellement au Nouveau-Mexique. Économique, isolant, simple d'utilisation, l'adobe connaît depuis peu un regain d'intérêt de la part de constructeur soucieux d'écologie.
Mais la compétition avec Taos ne s’arrête pas à l’architecture et se joue également dans le domaine artistique. Là encore Santa Fé a eu le dernier mot. L'art et l'artisanat d'inspiration hispanique ou hérité des cultures indiennes dominent (poteries, bijoux…). Néanmoins, Santa Fé a également accueilli des peintres modernistes américains dans les années 1920 et 1930, tels que Marsden Hartley, Andrew Dasburg et Georgia O’Keeffe…

Santa Fé, ville d’art et de culture

L'identité artistique de Santa Fé ne s'est pas dissoute dans le temps, bien au contraire… La ville attire plus que jamais des artistes de renommée internationale comme Bruce Naumann, Susan Rothenberg et Richard Tuttle, qui vivent dans le désert à la périphérie de la ville. Elle compte également parmi ses hôtes les plus prestigieux les acteurs Sam Sheppard, Val Kilmer ou encore Ali McGraw.
Enfin, ces dernières années, cette ville du Nouveau-Mexique s’est encore enrichie avec la création et l’installation de collectifs comme Meow Wold, connu au niveau national, et  le développement de nombreuses institutions artistiques : le CCA (Center for Contemporary Arts), SITE Santa Fé, le Santa Fé Art Institute et le center Santa Fé pour la photographie.

Santa Fé, ville piquante

Le piment est l'ingrédient incontournable de la cuisine locale. Rouge ou vert, vous y échapperez difficilement. Voici quelques adresses garanties sans piment :
Ecco espresso & gelato : 128 East Marcy Street ; Tél. : 505 986-9778 ; Email : santafe@eccogelato.com
Ohori's : 1098 1/2 South St. Francis Drive ; Tél. : 505 982-9692 ; Email : order@ohoriscoffee.com
Des collectionneurs du monde entier viennent au Nouveau-Mexique, et particulièrement à Santa Fé pour assister aux foires d’art estivales devenues mondialement connues, à l'instar du Traditional Spanish Market, du Santa Fe Indian Market ou encore de l'International Folk Art Market. Toute l’année 200 galeries d’art et une douzaine de musées étanchent la soif des voyageurs avides de culture et curieux de nouveautés.
Santa Fé, perle du Nouveau-Mexique © lulubrazilia/fotolia.com
Retour haut