Petite histoire des diners

Posté le 22 février 2019 par Elisabeth
Jack at the Tracks, Truckee, Californie - © Public Domain
Jack at the Tracks, Truckee, Californie - © Public Domain
Ils sont mythiques et font partie de l'imaginaire lié aux États-Unis. Ils sont bien souvent ouverts 24 heures sur 24 et débordent de déco, de skaï et de néons. Ils, ce sont bien sûr les fameux diners ! Histoire de ces cantines légendaires et top 5 des diners où se prendre pour Richie Cunningham à l'occasion de votre prochain voyage aux États-Unis.

Les premiers diners à la fin des années 1850

C’est à un certain Walter Scott que l’on doit l’invention du diner. En 1858, il a 17 ans et il est typographe dans un journal de Rhode Island. Le jeune homme arrondit ses fins de mois en vendant des sandwichs et du café aux rédacteurs et aux éditeurs qui travaillent la nuit. Ses affaires deviennent vite juteuses et plus lucratives que son job de typographe qu’il quitte pour s’installer dans un wagon couvert – sorte d’ancêtre du Food Truck ou de la baraque à frites ! – pour vendre de la nourriture la nuit, à côté du journal. Sans le savoir encore, Walter Scott a inventé le diner !
Comme toute bonne idée, elle est copiée et les wagons petit à petit améliorés, embellis et chromés ! L’idée est de donner l’opportunité aux clients de s’abriter s’il fait mauvais d’où la disposition des fameux sièges banquettes… De nombreux wagons voient ainsi le jour principalement dans les villes de la Nouvelle-Angleterre à la fin des années 1800.
Ils ne sont pas seulement ouverts la nuit mais le jour aussi et concurrencent sérieusement les restaurants traditionnels… Des sandwichs, on passe aux burgers, aux milkshakes, aux pies, aux gaufres, aux œufs frits, etc. Certaines villes restreignent leurs horaires d’ouverture à la nuit. Mais qu’à cela ne tienne, le concept du diner prolifère à travers les États-Unis et il y a de quoi faire… 
blog-etats unis-diner-restaurant-wagon-histoire-walter Scott-prefab-neon-skai
Summit Diner, New Jersey - © Public Domain

Du wagon au boom de l’après-guerre

Au fil des décennies, les wagons se sédentarisent et prennent la forme de préfabriqués. Mais attention, des prefabs souvent chromés ou en acier, affublés de couleurs flashy et de néons à gogo ! Le phénomène diner s’installe et fait de nombreux petits surtout après la Deuxième guerre mondiale. En effet, la demande explose avec le retour des militaires. Ils veulent dépenser, vivre ! Et ils ne sont pas les seuls. L’Amérique des suburbs se développe, tout comme l’industrie automobile. Les façades des diners s’adaptent. Les fenêtres sont de plus en plus grandes pour permettre aux automobilistes de voir à quoi ressemblent les intérieurs. D’où la clarté des établissements toujours actuelle ! 
blog-etats unis-diner-restaurant-wagon-histoire-walter Scott-prefab-neon-skai
Rosebud Diner, New Jersey - © Public Domain

La concurrence des fast-foods

Mais en Amérique, tout va vite et une idée en chasse rapidement une autre : avec l’arrivée et le succès des fast-foods, la fréquentation des diners diminue. Du coup, ces dernier cherchent à changer leur image. Des murs en brique, des toits mansardés, des tons moins criards remplacent le style original…
Mais dès les années 1970, le diner reprend du poil de la bête grâce au bon goût et à la nostalgie de bon nombre d’Américains. Le chrome, les néons et le skaï des banquettes sont de retour. Ouf ! Aujourd’hui les diners se portent bien et la plupart d’entre eux ont toujours le mérite d’être ouverts toute la nuit. N’oublions pas que c’est pour des repas nocturnes qu’ils furent originalement créés…
 

Top 5 des diners aux États-Unis

Peggy Sue’s Diner, Californie, 1954, tout près de la route 66 à la frontière de la Californie et du Nevada. The Blue Benn, Bennington, Vermont, 1948, dans un prefab en chrome ! Bluebird Diner, Iowa City, Iowa, connu pour ses déclinaisons de recettes à base d’œufs. Franks Diner, Kenosha, Wisconsin, 1926, dans un vrai vieux wagon ! Deluca’s Diner, Pittsburgh, Pennsylvania, 1950, hors des sentiers battus, principalement fréquenté par des locaux.
photo principale : Jack at the Tracks, Truckee, Californie - © Public Domain
Retour haut