Fallingwater, chef d'œuvre de Frank Lloyd Wright

Posté le 8 mars 2015 par Jean-Marie
Le chemin menant à Fallingwater © Surfsupusa [Public domain], via Wikimedia Commons
Le chemin menant à Fallingwater © Surfsupusa [Public domain], via Wikimedia Commons
Frank Lloyd Wright fut sans doute l'architecte le plus flamboyant des États-Unis. Coup d'œil sur l'une de ses réalisations les plus emblématiques : Fallingwater, la « maison sur la cascade ». Édifiée en Pennsylvanie en 1937, dans un coin perdu au sud-ouest de l'État, la maison ne forme qu'un avec la colline et la chute d'eau de la Bear Run. C'est la seule réalisation de Frank Lloyd Wright ouverte au public. Visitons ensemble ce chef-d'œuvre du patrimoine américain.

Aux sources de Fallingwater

En 1937, Frank Lloyd Wright conçoit Fallingwater pour Edgar J. Kaufmann, le propriétaire des grands magasins de Pittsburgh. L’homme d’affaires souhaite une résidence secondaire proche des chutes de Bear Run où la famille a l’habitude de pique-niquer. Wright lui réplique : « Je ne veux pas que vous ayez juste une vue des chutes, je veux que vous viviez avec ! ». Ce désaccord entre les deux hommes est le premier d'une longue série qui contribueront également au mythe de Fallingwater.
« Je ne veux pas que vous ayez juste une vue des chutes, je veux que vous viviez avec ! »
Frank Lloyd Wright envisage un temps de recouvrir les parapets de béton à la feuille d’or mais s'oppose au refus catégorique d'Edgar J. Kaufmann. À l'inverse, ce dernier souhaite ajouter une piscine sur l'une des terrasses mais sa requête n'aboutira jamais. En dépit de ces points d'achoppement, le projet aboutit et c'est un chef-d’œuvre.
blog États-Unis – Fallingwater, conçue par l'architecte américain Frank Lloyd Wright
L'architecte a su gommer les limites entre extérieur et intérieur. © Esther Westerveld [CC BY 2.0], via Wikimedia Commons

Fallingwater, chef-d'œuvre absolu

Pour les critiques et historiens de l’art Fallingwater est le manifeste de l’architecture organique, quand les constructions humaines se fondent harmonieusement dans le monde naturel.
Résidence privée jusqu’en 1963, Fallingwater est la seule maison de Wright ouverte au public avec tous ses éléments d’origine encore en place, notamment 169 meubles et objets dessinés par Wright pour la demeure et près de 800 autres meubles, tapis, tentures et œuvres d’art collectionnés par les Kaufmann.
La transition entre l’intérieur et l’extérieur se fait naturellement.
Jetées en porte-à-faux à flanc d’escarpement, les terrasses en béton réparties sur trois niveaux accrochés à la tour abritant l’escalier, donnent l’impression d’être suspendues aux arbres et de planer une dizaine de mètres au dessus de la cascade. Leur horizontalité est rehaussée par leur couleur claire tandis que la pierre naturelle des éléments porteurs et verticaux, ramassée dans le lit du torrent, intègre la demeure à la nature environnante. Le bruit du courant, incessant, omniprésent, est perçu dans chaque pièce mais n’a rien d’envahissant. Un roc traverse le living-room. Les plafonds assez bas dirigent le regard vers l’extérieur et les larges baies vitrées offrent de superbes vues sur le site assez sauvage. La transition entre l’intérieur et l’extérieur se fait naturellement sans que l’on sente une séparation.
J'ai vu énormément de photos et films de la maison. Pourtant, une fois sur place, la découverte est totale. On se sent transporté au cœur même de l’une des plus grandes œuvres architecturales du XXe siècle et en même temps, en symbiose avec un environnement bucolique à souhait, où le murmure soutenu du torrent répond aux gazouillis des oiseaux…
blog États-Unis – Fallingwater, conçue par l'architecte américain Frank Lloyd Wright
Les cascades sont un élément essentiel du projet architectural de Frank Lloyd Wright © Surfsupusa [Public domain], via Wikimedia Commons

Une légende en marche

blog États-Unis – portrait de l'architecte Frank Lloyd Wright
Frank Lloyd Wright en 1954 © Al Ravenna [Public domain], via Wikimedia Commons
Outre Time Magazine qui lui consacre sa une en janvier 1938, Fallingwater inspire de nombreux artistes. Ayn Rand raconte dans La Source vive (1943), l’histoire d’un architecte inspiré par F.L. Wright. Ce roman est adapté au cinéma par King Vidor en 1949 sous le titre Le Rebelle avec Gary Cooper.
La maison aurait également inspiré à Sir Alfred Hitchcock, celle de Phillip Vandamm, le héros maléfique de La Mort aux trousses réalisé en 1959, année de la disparition de l’architecte de F.L. Wright.
Détail amusant, le chef-d’œuvre de Wright a fait l'objet d’une boîte de LEGO® en 2009 pour le cinquantenaire de la mort de l'architecte.
  

Visiter Fallingwater

  • Adresse : 1478 Mill Run Rd. ; Tél. : 724 329 85 01
  • J'ai aimé : L’absence de cordelettes empêchant de pénétrer dans les pièces et l’impression d’être invité par des amis à visiter leur maison de campagne
  • J'ai moins aimé : L'accès interdit aux moins de 6 ans ; l'absence de toilettes sur le site
  • Visites : La visite classique dure 1 h environ et coûte 30 USD (tarifs 2018). D'autres formules existent, telle la visite en immersion (80 USD) ou la visite combinée à un brunch (140 USD).
  • Fallingwater en famille : La visite classique est accessible à partir de 6 ans. Si vous avez des enfants plus jeunes, il faudra vous rabattre sur la formule conçue pour les 5-8 ans avec une promenade à l’extérieur et quelques pièces qui leur sont réservées. C’est un peu paradoxal pour une demeure pensée pour être habitée en famille
photo principale : Le chemin menant à Fallingwater © Surfsupusa [Public domain], via Wikimedia Commons
Retour haut