Central Park, îlot de chlorophylle

Posté le 11 avril 2018 par Elisabeth
Sud-ouest de Central Park © Ed Yourdon
Sud-ouest de Central Park © Ed Yourdon
Avec ses 341 hectares au cœur de Manhattan, Central Park est le poumon de New York : on y respire, on y fait du sport, on s’y détend, on s’y balade en amoureux, on s’y cultive et surtout, on y fait plein de découvertes…

Une popularité en dents de scie

Pour commencer, revenons aux origines de ce parc qui accueille chaque année près de 38 millions de visiteurs par an ! Il fut créé en 1857 par les architectes paysagistes Frederik Law Olmstead et Calvert Vaux - qui ont conçu et aménagé bien d’autres espaces verts new-yorkais par la suite - et mit près de dix-neuf années avant de prendre les aspects d’un parc municipal.
Il fallut en effet l’aménager sur une vaste étendue de marécages, de prairies et de rochers où vivaient des gens et où paissaient pléthore de moutons. Le but des deux architectes : mélanger les espaces de verdure avec des plans d’eau, des fontaines et y accueillir le plus grand nombre de visiteurs. Leur objectif est atteint. D’ailleurs le fameux Met - Metropolitan Museum of Art - ainsi que le Zoo de Central Park s’y installent. Le parc connaît un grand succès jusqu’à ce que l’avènement de l’automobile le fasse petit à petit tomber en désuétude.
En 1934, le républicain Fiorello LaGuardia est élu maire et donne un nouveau souffle au parc, grâce à l’urbaniste Robert Moses. Mais trente années plus tard, lorsqu’il quitte son poste, Central Park devient malfamé ainsi qu’une occasionnelle déchetterie. Des associations reprennent les choses en main et depuis le milieu des années 1970, le parc est redevenu les poumon vert des New Yorkais, ouf !
blog-etats unis-central park-parc-etang-piece d'eau-new york-manhattan-grosse pomme
Festival pour enfants dans Central Park en 1938 © Archive of American Art

Les incontournables et les petits secrets de Central Park

Ne manquez pas de visiter le Met – près de deux millions d’œuvres d’art – et le zoo. Flânez aussi dans le parc, à la recherche des statues et des sculptures qui s’y cachent, dont la plupart provient de collections privées et représentent des écrivains, des poètes ou des personnages fictifs. Il y en aurait une trentaine à se pavaner aux détours des allées. Admirez aussi la nature – 25 000 arbres peuplent Central Park –, les fontaines, les cascades et les petits ponts. Pique-niquez sur les vastes pelouses et souriez car vous riquez d’être filmé ! Le parc est en effet apparu dans plus de 240 films depuis 1908 !
Et puis, il y a le Central Park, hors des sentiers battus - attention le parc compte 93 km de sentiers ! Sachez que vous pouvez y pêcher, même si vous n’êtes pas forcément venu à New York pour ça, à condition de relâcher votre prise. Vous pouvez aussi y faire des rencontres avec des drôles d’animaux : un caïman aurait en effet vécu dans un des plans d’eau de Central Park ! Les nostalgiques de la série culte Friends seront par contre déçus. Pas de café Central Perks pour de vrai… mais il en existe quelques-uns dans le parc-même et les rues adjacentes au parc en regorgent : on est au cœur de la Grosse Pomme !
Et si vous vous perdez dans Central Park, fiez-vous aux lampadaires, ils sont tous numérotés. Suivez les dans un sens ou dans un autre et vous finirez par vous en sortir !
blog-etats unis-central park-parc-etang-piece d'eau-new york-manhattan-grosse pomme
Rat Rock Pinacle © Jim Henderson
blog-etats unis-central park-parc-etang-piece d'eau-new york-manhattan-grosse pomme
Étang de Central Park © Razoom
photo principale : Sud-ouest de Central Park © Ed Yourdon
Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.