Toutes nos destinations

Le blog

Blog Espagne

Les villages noirs de Guadalajara

blog-espagne-guadalajara-castille-villages-noirs-umbralejo
Les villages noirs © Sabrina Cartier

Par Sabrina

19 oct. 2018

Vous avez prévu un road trip en Espagne ? Pourquoi ne pas choisir de rallier Madrid à Barcelone via la route des villages noirs. Une échappée nature aux confins de la Sierra Norte de Guadalajara.

Pourquoi découvrir les villages noirs ?

Constituée de plusieurs villages à l'architecture noire, cette zone touchée par l'exode rural nous plonge dans un décor où le temps semble s'être détenu.
Tous les matins, sur la place du village, quelques habitants attendent la venue du marchand ambulant. On discute du temps, de la famille… On s'attarde également à parler aux quelques voyageurs venus découvrir la région, un ou deux photographes et un couple de marcheurs. Quelques chats farouches se disputent le festin laissé par l'une des habitantes de la place. Au loin, on aperçoit le pic de l'Ocejón qui domine la comarca. Les rues se colorent de pommiers, pruniers, mûres et figuiers. Comme vous l'aurez compris on vient ici pour profiter de la nature, des paysages et de la tranquillité.
Si cet ensemble rural n'est peut-être pas loin d'être inscrit au Patrimoine de l'humanité par l'Unesco, c'est avant tout pour sa principale caractéristique architecturale : ses maisons construites en ardoise. Ici pas de chaleur suffocante comme l'on trouverait dans les villages blancs andalous, mais plutôt la fraîcheur de la Sierra. Au printemps, le temps est idéal pour la randonnée. En automne, le paysage se teint de couleurs moutarde et terre, un régal pour les amants de la photographie. Cet endroit mérite le coup d'oeil lors d'un voyage en Espagne.
blog-espagne-guadalajara-valverde de los arroyos-villages-noirs-tourisme-rural
Pommes de Valverde de los Arroyos © Sabrina Cartier

Quel itinéraire choisir ?

Le point de départ de la route est le village de Tamajón. À gauche Majaelrayo, Campillo de Ranas et ses quelques hameaux : Campillejo, El Espinar, Roblecasa et Robleluengo. À droite, Palancares, Almiruete, Valverde de los Arroyos et Umbralejo. Il faut compter un minimum de deux ou trois jours pour visiter le tout. Les villages noirs les plus populaires sont ceux de Valverde de los Arroyos, Majaelrayo et Campillo de Ranas qui offrent notamment hébergement et restauration.
blog-espagne-guadalajara-campillo de ranas-villages-noirs-ocejon-tourisme-rural
Campillo de Ranas © Sabrina Cartier

Que faire dans la région des villages noirs ?

Il existe de nombreuses routes de randonnée sur l'ensemble de la comarca. Les plus connues, et même ardues, étant l'ascension au pic de l'Ocejón (2048 m) depuis Majaelrayo et Valverde de los Arroyos. Les vues sur la région de Guadalajara sont extraordinaires et les itinéraires bien balisés. On peut aussi partir à la découverte de la cascade del Aljibe au départ de l'Espinar et Campillo de Ranas.
Un autre itinéraire possible est la route du miel à Valverde de los Arroyos. L'apiculture étant une activité caractéristique des lieux, rien de tel que de suivre les panneaux informatifs installés par l'association locale Viajando por los pueblos negros. C'est entre cerisiers, pommiers et poiriers que vous vous promènerez. Si vous êtes intéressés par l'achat de produits locaux, on trouve notamment du miel et des confitures bio... Un vrai délice!
blog-espagne-guadalajara-valverde de los arroyos-villages-noirs-tourisme-rural-ocejon-randonnee
Randonnée au pic de l'Ocejón © Sabrina Cartier

Umbralejo, village abandonné

Enfin, impossible de terminer cette visite des villages noirs sans parler de Umbralejo, mon véritable coup de cœur ! Sa particularité, un village totalement abandonné depuis les années 1960 et 1970, qui semblerait aujourd'hui être occupé par de nouveaux résidents... vaches, moutons, poules, oies, âne et cheval ! Oui, oui, je ne plaisante pas, c'est sur les hauteurs du village que vous trouverez ces atypiques hôtes.
blog-espagne-guadalajara-umbralejo-villages-noirs-tourisme-rural
La place de Umbralejo © Sabrina Cartier
Inscrit dans un programme de réhabilitation durable instauré par les ministères d'agriculture, environnement, et d'éducation, ce village revit maintenant depuis 1984. Chaque année, collégiens, lycées ou élèves de formations professionnelles, accompagnés de leurs professeurs, viennent participer à des ateliers éducatifs liés à l'agriculture et l'élevage. Lors de ma visite j'ai d'ailleurs eu la chance de rencontrer l'un des premiers élèves à avoir participé au projet. Si vous souhaitez vous balader et peut-être rencontrer ses habitants, sachez qu'il existe des heures de visite.

Visiter Umbralejo

  • D'octobre à mars : du lundi au vendredi de 12 h à 14 h et de 16 h à 18 h ; samedi, dimanche et jours fériés de 12 h à 18 h.
  • D'avril à septembre : du lundi au vendredi de 12 h à 14 h et de 16 h à 20 h ; samedi, dimanche et jours fériés de 12 h à 20 h.
Nos 22 idées de voyage

Espagne