Le Temple de Débod

Posté le 17 janvier 2019 par Sabrina
Coucher de soleil au Temple de Débod © Sabrina Cartier
Coucher de soleil au Temple de Débod © Sabrina Cartier
Situé à quelques pas du Palais Royal et de la Place d'Espagne, il ne nous faut que quelques minutes pour rejoindre le Parc de l'Ouest. C'est ici, entre coureurs, yoguistes et rollers que l'on découvre cette architecture égyptienne datant de plus de 2200 ans. Une visite, certes, surprenante mais 100% recommandable.

Son histoire

Le Temple de Débod, appelé aussi d'Amon, appartient à l'ensemble des Temples de Nubie. Ancienne région de l'Égypte Antique, la Basse Nubie a connu l'influence ptolémaïque et romaine. Construit sous les ordres du Roi de Méroé, Adijalamani, en 200-180 av. J.C., le temple s'est ensuite agrandi et remodelé durant plus de 6 siècles (notamment sous l'influence romaine d'Auguste et Tibère).
Le noyau historique de ce temple est une chapelle dédiée aux dieux Amon et Isis. Aujourd'hui on retrouve encore de nombreux hiéroglyphes sur l'ensemble de ses parois. Au VIe siècle, l'influence du christianisme amène la fermeture et l'abandon des temples.
blog-espagne-madrid-temple-debod-parc ouest-egypte
Bâtiment principal du Temple © Sabrina Cartier

Un cadeau d'Egypte

Alors pourquoi trouve-t-on ce temple en plein centre-ville de la capitale espagnole ?
Il faut savoir que cette région égyptienne a commencé à être menacée dès le début du XXe siècle. Pour contrôler les eaux du Nil, un premier barrage est créé en 1907 à Assouan. Le Temple de Débod, comme la plupart de ses voisins, est alors englouti par les eaux pendant plus de 9 mois par an.
En 1960, la construction d'un deuxième barrage et la montée du lac Nasser menacent cette fois de faire disparaître définitivement toute cette zone historique. L'UNESCO lance alors un appel international pour sauver ces trésors archéologiques. L'Espagne participe au sauvetage du Temple d'Abu Simbel. Pour remercier les pays collaborants, le gouvernement Égyptien offre alors quatre de ces temples: un aux Pays-Bas, un à l'Italie, un à l'Espagne et le dernier aux Etats-Unis.
Les bloques de pierre du Temple de Débod, envoyés depuis le port d'Alexandrie, arrivent en 1970 à Madrid. Après une reconstruction difficile dûe au manque d'informations, le temple est inauguré le 18 juillet 1972. L'eau qui le borde est un clin d'oeil au Nil.
blog-espagne-madrid-temple-debod-parc ouest-egypte
Devant le Temple © Sabrina Cartier

Visite du temple

La visite du temple est gratuite. Au programme : la chapelle de Adijalamani, la Mammisi mais aussi quelques vidéos projection expliquant son histoire et sa reconstruction. Entouré de hiéroglyphes de toute sorte, on peut aussi découvrir la maquette représentant l'ensemble des Temples Nubiens.Et pour terminer, un petit conseil... Si vous cherchiez l'endroit idéal pour un magnifique coucher de soleil version madrilène, et bien rendez-vous devant ce lieu magique !
Coucher de soleil au Temple de Débod © Sabrina Cartier
Retour haut