Las Médulas de León

Posté le 14 juin 2019 par Sabrina
Las Médulas © Sabrina Cartier
Las Médulas © Sabrina Cartier
C'est sur un air de Far West américain, que l'on part aujourd'hui découvrir le site de las Médulas. Ce magnifique paysage aux terres rouges se situe aux confins de la province de Léon, à quelques kilomètres de la Galice. Sans doute l'un des plus spectaculaires de tout le territoire espagnol, ce lieu constitue l'une des plus grandes empreintes humaines de l'Empire Romain sur la péninsule.

Héritage de l'Empire Romain

Son histoire remonte à plus de 2000 ans, sous le règne de l'empereur Auguste. Terres propices à l'exploitation et la recherche d'or, les romains y construisirent la plus grande exploitation minière de l'époque. Un système hydraulique colossal basé sur de nombreux canaux et tunnels qui allaient à jamais modifier le paysage local du Bierzon. Appelé Ruina Montium par Pline l'Ancien, écrivain romain du premier siècle, ce système a aujourd'hui laissé un ensemble de collines rouges désormais envahies par une végétation verte et dense, propre à la région. Un contraste digne d'une peinture postimpressionniste.

Patrimoine de l'Humanité

C'est en 1997 que l'Unesco déclare las Médulas Patrimoine de l'Humanité. Une décision fortement critiquée par la Thaïlande, l'Allemagne et la Finlande, puisque cette beauté n'est en réalité que le résultat de l'action humaine sur la nature. Un argument certes légitime mais qui ne retire en rien la beauté des lieux.

Trésors souterrains

Se promener au coeur de las Médulas pourrait parfaitement être un remix du film Chérie, j'ai rétréci les gosses. Ses magnifiques grottes et galeries nous rappellent un gigantesque morceau de gruyère ! De quoi se sentir vraiment tout petit face à la grandeur de Dame Nature. Parmi ses grottes, à ne surtout pas manquer, on peut citer la Cuevona ou la Encantada.
blog-espagne-leon-galice-medulas-camino-santiago-randonnee
La Encantada © Sabrina Cartier

Sur le Camino de Santiago

Ce sublime paysage se trouve sur l'un des chemins qui mène à Saint Jacques de Compostelle. Plus précisément sur le Camino de invierno. Celui-ci était autrefois utilisé par les pèlerins en période hivernale. Il permettait de contourner les zones les plus difficiles en époque de froid et neige. Sachez que las Médulas est à la fois le lieu d'arrivée de la première étape et aussi le point de départ de la seconde. Vous n'aurez donc aucune excuse pour ne pas profiter pleinement de son superbe coucher de soleil !
blog-espagne-leon-galice-medulas-camino-santiago-randonnee
Mines d'or romaines © Sabrina Cartier

Musée et itinéraires

Pour commencer la visite rien de tel qu'une petite explication des lieux à l'Aula Arqueológica (musée et centre de réception des visiteurs). Pour cela rendez-vous au village de Las Médulas.
Ensuite, il vous faudra choisir parmi les différents itinéraires possibles. Pour beaucoup d'entre eux c'est au milieu de châtaigniers que vous vous promènerez.
  • La senda de las Valiñas. 3.5 km, circulaire.
  • La senda Perimetral. 14.3 km, circulaire.
  • La senda del Lago Sumido. 1.9 km, aller retour.
  • La senda de Los Conventos. 4.3 km, linéaire.
  • La ruta de los Poblados. À réaliser en partie en voiture.
Vous pouvez aussi visiter la Galerie d'Orellán dans le village du même nom. Équipé d'un casque, vous pénétrez le coeur de las Médulas. La vue depuis le balcon y est vraiment impressionnante. Attention néanmoins aux horaires d'ouverture.
Enfin, le long des différents parcours il existe quelques points de vue comme le mirador d'Orellán ou celui de las Pedrices.
blog-espagne-leon-galice-medulas-camino-santiago-randonnee
La senda de las Valiñas © Sabrina Cartier
 

Horaires

Aula Arqueológica :
  • D'octobre à mars : de lundi à vendredi de 10h à 14h. Samedi de 10h à 13h30 et de 15h30à 18h. Dimanche de 10h à 14h.
  • D'avril à septembre : ouvert tous les jours de 10h à 13h30 et de 16h à 20h.
Galerie d'Orellán :
  • De juin à septembre : tous les jours de 10h à 22h.
  • D'octobre à mai : de 11h à 14h et de 16h à 18h. Fermé le mardi.
Photo principale : Las Médulas © Sabrina Cartier
Retour haut