10 choses à savoir sur le Camino de Santiago

Posté le 10 avril 2018 par Sabrina
Camino de Santiago © Sabrina Cartier
Camino de Santiago © Sabrina Cartier
Comme une grande envie de vous dégourdir les jambes ? Si je vous dis aventure, solidarité, effort et réconfort, randonnée, échanges et… ampoules, vous voyez où je veux en venir ? Vous l'avez compris, je vais vous parler d'un voyage spirituel aujourd'hui, celui du chemin de Saint-Jacques. Je suis partie l'été dernier sur le Chemin et cela reste un souvenir extraordinaire.

Organiser son chemin de Saint-Jacques

Connu du monde entier, le Camino de Santiago ou chemin de Saint-Jaques attire chaque année une multitude de pèlerins. Novices ou répétiteurs, sachez qu'il existe de nombreuses routes menant à la cathédrale de Santiago. Lorsque l'on décide de faire le chemin de Compostelle, la première chose à déterminer est son itinéraire. Alors là normalement les questions fusent : Quand partir ? Où partir ? À pied, à vélo ou à cheval ? Quelles distances suis-je prêt à parcourir chaque jour ? Dénivelés ? Timing ? Et puis aussi et surtout, quelle est la zone qui me branche vraiment ? La côte Atlantique, les capitales régionales comme Oviedo/ León, la « Bretagne espagnole », bref devant autant de choix, une pause réflexion s´impose ! Jetez un petit coup d'œil sur les caractéristiques de chaque route.

Les principaux chemins de Saint-Jacques

  • Francés (779 km), le plus fréquenté et le mieux préparé
  • Inglés (119 km)
  • Portugués (634 km) depuis Lisbonne, Coimbra ou Porto
  • La Via de la Plata (750 km) de Séville en passant par Mérida, Cáceres ou Salamanque
  • El de finisterra (88 km) pointe de la Galice
  • El del Norte (823 km) qui traverse Cantabrie et les Asturies
  • Primitivo (307 km), de Oviedo en passant par Lugo
  • El de Invierno (209 km) entre Ponferrada et A Laxe
  • D'autres itinéraires plus éloignés relient les régions d'Espagne à la Galice, tel le Chemin Mozárabe ou celui de Madrid.

Quand partir sur le Chemin ?

Le printemps est une saison agréable et calme. Durant la semaine sainte, les villages sont en fête et il peut parfois être difficile de se trouver un toit où loger (réservation oblige !). Le reste du temps, il y a encore peu de pèlerins donc à vous le célèbre Camino Francés !
En été, en revanche, c´est la période de forte influence, donc un conseil : réserver toutes vos nuits ! Au programme, beaucoup de rencontres et une ambiance très festive à l'arrivée des pèlerins à la cathédrale.
Les mois de septembre et octobre sont eux plus tranquilles. Le chemin du Nord est une option pour profiter des températures douces du littoral. Autre alternative intéressante, le Camino Primitivo qui nous plonge dans un somptueux décor automnal.

Bien s'équiper

LA trousse de secours ! Toujours bonne à sortir en cas d'accidents ! Un sac à dos LÉGER ! On ne le dira jamais assez ! Optez pour des vêtements respirants qui sèchent vite, une micro-polaire qui maintient la chaleur du corps en mouvement, un pantalon (option bermuda), de bonnes chaussettes, et surtout de bonnes chaussures de marche, une veste imperméable, une petite serviette de bain, des tongs (pour les moments relax), une gourde, casquette et crème solaire en période de beau temps etc.

Et l'hébergement alors ?

Selon la zone que vous choisissez, les étapes sont plus ou moins bien équipées. Pour le Camino Francés, le plus populaire et le plus préparé, il existe de nombreuses auberges, hostales, hospederias, etc. Selon le confort recherché, comptez entre 15 et 25 euros la nuit. Bref des lieux où se regrouper entre pèlerins le soir venu.

Les symboles du chemin

La coquille Saint-Jacques

La première chose à savoir du Camino est que tous les chemins sont balisés par l'emblématique Concha de Vieira (coquille Saint-Jacques) et la flèche jaune. La tradition veut que chaque pèlerin porte une Concha sur son sac à dos ou sur son chapeau. On la trouve aussi sur le sol de nombreuses villes où passe le Camino.

La crédencial du pèlerin

Ensuite, il faut savoir qu'il existe un passeport permettant de valider vos étapes, appelé el Credencial. Avant de vous lancer dans votre première étape procurez-vous donc ce document. Au fur et à mesure de vos avancées, faites-le tamponner dans les paroisses.

Le certificat de réussite

À votre arrivée à la Cathédrale de Santiago, on vous remet alors « La Compostela » certifiant votre pèlerinage (le minimum à réaliser à pied ou à cheval étant de 100 km, et le minimum à vélo de 200 km).

Conseils de pro

  • Oubliez les grasses matinées. Plus tôt vous partirez, plus vite vous profiterez de l'étape suivante.
  • Profitez des soirées pour rencontrer les autres pèlerins. Partager des bonnes infos, trouver l'inspiration pour de prochaines randonnées, échanger sur tout et rien… C'est indissociable du voyage !
  • Ne repartez jamais le jour de votre arrivée à St-Jacques-de-Compostelle ! Cette nuit se fête entre pèlerins confirmés !
 
Camino de Santiago © Sabrina Cartier
Retour haut