Toutes nos destinations

Le blog

Blog Egypte

Le palais Manial ressuscité

La fontaine du palais Manial, au Caire © efesenko / stock adobe
La fontaine du palais Manial, au Caire © efesenko / stock adobe

Par Isabelle

17 déc. 2019

Les résidents du Caire ont attendu la réouverture du palais Manial jusque 2015. Mais l'attente en valait la peine comme en témoigne Isabelle, qui nous raconte sa visite. Plongée dans les 1001 nuits…

Se rendre au palais Manial

Depuis le centre-ville du Caire, et en particulier depuis le quartier de Garden City, la balade jusqu’à l’île de Manial vaut le détour au cours d'un séjour en Égypte. Privilégiez les jours chômés et où il ne fait pas trop chaud. Il suffit de longer le Nil, puis de traverser à pied le pont. N'hésitez pas à vous arrêter à l'un des stands ambulants qui ponctuent le pont et proposent rafraîchissements et snacks aux flâneurs. Passé le pont, les cafés sont rares et vous aurez du mal à vous ravitailler.
Au début de la rue Al-Saray, sur la gauche, il est difficile de ne pas apercevoir la splendeur qu’est le palais Manial. À l’intérieur, haut les cœurs ! Un magnifique jardin central fait admirablement la jonction entre les différents corps de bâtiment du palais. Les intérieurs sont ô combien chargés mais d’une infinie sophistication.

L'histoire du palais Manial

La construction du palais a commencé en 1899 à l'instigation du prince Mohammed Ali Taoufik. C’est pour cette raison que le palais est aussi appelé le palais « Mohammed Ali ». Les travaux ont duré trente ans… ce qui suffit à donner une indication de la perfection architecturale du palais, et l’ampleur du travail accompli.
L'intérieur du palais Manial d'une infinie sophistication © efesenko / stock adobe
L'intérieur du palais Manial, d'une infinie sophistication © efesenko / stock adobe

Un chef-d'œuvre d'architecture

La visite ne décevra pas les amoureux du patrimoine. Le visiteur attentif remarquera d'abord la diversité des styles architecturaux. Aux influences de tout le monde arabo-musulman, se mêlent des influences ottomane, maure, art nouveau…
L’entrée, pavée de tuiles en céramiques, et la mosquée, chef-d’œuvre de style islamique (et paradoxalement l’endroit le plus chargé du site), sont l’œuvre de l’arménien David Ohannessian.
Les vitraux, d’où partent des puits de lumière, viennent éclairer les sols en céramique et les plafonds de bois sculptés en étoiles. La fine marqueterie des rampes et la dentelle des lustres en métal, les voûtes en pierre ciselée des portes extérieures et les dorures des encadrements de fenêtres ajoutent au raffinement des lieux. Difficile d’imaginer que le palais Manial a pu être, pour un tout petit groupe,  un lieu de tous les jours.
Outre la mosquée, l’une des pièces les plus impressionnantes est la salle de réception royale, dont le plafond aux motifs tant massifs que dorés, a l’air tout droit sorti de l’imagination de Louis XIV, et ne dépareillerait pas dans les salons de Versailles.
Les vitraux du palais Manial sont autant de puits de lumière © Tom / stock adobe
Les vitraux du palais Manial sont autant de puits de lumière © Tom / stock adobe
La mosquée Muhammad Ali du palais Manial © aaelrahman89 / stock adobe
La mosquée Muhammad Ali du palais Manial © aaelrahman89 / stock adobe

Collections à découvrir

On trouve aussi une grande variété de collections. Celles-ci sont de précieux témoins des centres d’intérêt des anciens occupants. Ainsi de la passion du roi Farouk pour la chasse qui transparaît dans le pavillon uniquement dédié aux trophées du roi. Le palais abrite également une série de luxueux habits appartenant au même roi Farouk. Contraint de s'enfuir dans la précipitation, le roi a dû en effet laisser la plupart de ses biens.
Les jardins abrite une autre collection du roi Farouk. Il s'agit cette fois de plantes tropicales. Comme le reste du site, c'est le Conseil Suprême des Antiquités Égyptiennes qui veillent sur elle.

Que faire après la visite ?

Prolongez votre promenade en fin de journée jusqu’à l’autre rive de l’île. Vous pourrez y voir un film au Galaxy Cinéma ou tout simplement boire un jus de fruit dans les cafés des jardins qui bordent le Nil.
  
Nos 7 idées de voyage

Egypte