Être connecté à Cuba

Posté le 17 octobre 2018 par Elisabeth
Queue devant un hotspot - © Othmar Kyas
Queue devant un hotspot - © Othmar Kyas
Cuba reste toujours l'un des pays les moins connectés au monde. Quelle est la situation aujourd'hui ? Comment se connecter quand on voyage à Cuba ? Et comment le rester tout au long de son voyage ? Petit point sur la situation internet et éventail des options de connexion.

Le phénomène Gaspar Social

Commençons par un fait divers qui en dit long sur le côté « débrouille » des Cubains et des Cubaines. À Gaspar, une commune de l'Est de Cuba de 7 500 habitants, quatre jeunes geeks ont créé un mini Facebook local, Gaspar Social, en utilisant un wifi pirate. D'abord créé pour jouer à des jeux vidéos, il est vite devenu un réseau social semblable au géant américain, sur lequel on peut échanger, poster photos et vidéos, etc. Ouvert gratuitement au public en octobre 2017, Gaspar Social a un succès immédiat et fulgurant. Il séduit 500 utilisateurs dès le premier mois. Pourtant il n'a qu'une faible portée et n'est pas connecté à l'internet mondial. Mais son grand atout est de ne devoir aucun dollar au wifi payant de l'opérateur d'État Etecsa.
blog-cuba-internet-etecsa-hotspot-gaspar-gaspar social- restau- réseaux sociaux-wifi-cyber cafe-acces-queue-carte
Gaspar © Carlos Adan

Un accès cher, rare et strictement contrôlé

Gaspar Social est hors la loi ainsi que les réseaux wifi pirates de quartier. Mais l'État les tolère à condition de garder profil bas et de ne pas s'aventurer sur les terrains politiques et pornographiques. Mais Gaspar Social reste un cas particulier. Toujours contrôlé par l'État, l'accès à internet se matérialise à travers des bornes hotspots publiques dispatchées dans tout le pays. Il n'y en aurait à ce jour que 684, ce qui fait peu pour une population de 11 millions d'habitants. De plus, l'accès est payant – 1,5 dollars par heure – et le débit faible.
Pourtant, l'État fait quelques efforts en développant des projets pilotes. L'un d'entre eux consiste à donner un accès internet gratuit à 2000 habitants de La Havane. Seulement 5 % des Cubains bénéficient d'un accès internet à la maison. Notons aussi que sur ces 5 % connectés, la grande majorité est constituée d'universitaires, d'intellectuels et de docteurs...
blog-cuba-internet-etecsa-hotspot-gaspar-gaspar social- restau- réseaux sociaux-wifi-cyber cafe-acces-queue-carte
Téléphone portable à Cuba © Jeshootscom

Se connecter, mode d'emploi

Pratiquement, si vous voulez vous connecter via un hotspot, il faut vous procurer une carte prépayée. Deux options sont possibles : des cartes d'une heure de connexion à 1,5 dollars ou de cinq heures à 7,5 dollars. Les cartes s'achètent aux bureaux de l'Etecsa partout dans le pays mais sachez que les queues sont souvent longues. Munissez-vous donc de patience et de votre passeport. On vous le demandera au moment de régler. Sachez aussi que vous n'aurez pas le droit d'acheter plus de 3 cartes durant votre séjour. Donc 15 heures de connexion maximum au total ! Si cela ne vous suffit pas, calez-vous dans un grand hôtel. Ils ont généralement une wifi disponible ou essayez les cybercafés.
Si vous préférez loger chez l'habitant, demandez à l'avance si votre hôte fait partie des 5 % nantis de la population cubaine à bénéficier d'une connexion internet et s'il est prêt à la partager avec vous lors de votre séjour.
blog-cuba-internet-etecsa-hotspot-gaspar-gaspar social- restau- réseaux sociaux-wifi-cyber cafe-acces-queue-carte
Cyber café à La Havane © Domaine public
Photo principale : Queue devant un hotspot © Othmar Kyas
Retour haut