Cuba et la famille Castro

Posté le 20 juin 2018 par Elisabeth
Fidel Castro en 2005 - © Vandrad
Fidel Castro en 2005 - © Vandrad
Le « règne » de la famille Castro vient de s’éteindre avec la passation du pouvoir cubain de Raul Castro au vice-président Miguel Diaz-Canel. L’occasion de revenir sur l’histoire hors du commun de la famille Castro et particulièrement de Fidel : sa jeunesse, son destin mais aussi sur sa vie intime.

La rébellion chevillée au corps

Après avoir immigré de Galice, le père de Fidel Castro achète des terres à Biran dans la province de Holguin et devient un propriétaire terrien aisé. Fidel est son troisième enfant. Né de son union avec la cuisinière de la famille le 13 août 1926, il ne sera reconnu par son père qu’en 1943. Raul, de quatre ans son cadet, est son demi-frère. Contrairement à Raul, Fidel est un enfant et un adolescent turbulent, rebelle. Du coup, sa famille l’envoie étudier dans un collège de jésuites de La Havane où la discipline de l’établissement le remet sur les rails. Puis il s’inscrit en droit à l’université de la capitale cubaine où sa conscience politique se développe.
Il se marie une première fois en 1948 puis sort avec son diplôme d’avocat de la fac de droit en 1950 après la naissance de son fils, Fidelito, en 1949. Quand en 1952, Fulgencio Batista s'empare du pouvoir à la suite d'un coup d’état. Fidel Castro tente de démontrer son inconstitutionnalité en utilisant ses compétences d’avocat. Il échoue et décide alors de s'engager dans la lutte armée contre Batista. Son caractère rebelle reprend le dessus…
blog-cuba-fidel castro-famille castro-raul castro-fidelito-comandante-histoire
Raul Castro et le Che ©-Public-Domain

La Révolution : des prémisses aux victoires

La lutte armée se matérialise par une première tentative de rébellion. Le 26 juillet 1953 Fidel Castro est à la tête d'un groupe de 123 insurgés qui attaque la Caserne de la Moncada. L'affaire tourne mal : 68 insurgés sont exécutés et Fidel Castro est arrêté le 1er août puis condamné à 15 ans de prison. Il bénéficie d'une loi d’amnistie en 1955 mais doit s'exiler au Mexique. C'est là-bas qu'il organise la résistance au sein du groupe appelé Mouvement du 26 juillet ou M-26. En 1955, grâce à Raul, il fait la connaissance d'Ernesto Che Guevara, une rencontre déterminante…
Fidel retourne à Cuba, se cache dans la Sierra Maestra où de plus en plus d’hommes le rejoignent; lui et le Che. Batista est de plus en plus impopulaire et la misère ne fait que croire. En mai 1958, Batista tente une attaque connue sous le nom d'Offensive d'été contre les guerilleros de Castro mais il échoue. De nombreux soldats désertent et choisissent le camp des rebelles. Puis les victoires des révolutionnaires cubains s’enchaînent : prise de Santa Clara le 31 décembre 1958, de Santiago de Cuba le 1er janvier 1959 et de La Havane enfin. Batista prend alors la fuite pour Saint Domingue.
blog-cuba-fidel castro-famille castro-raul castro-fidelito-comandante-histoire
Fidel Castro et l'astronaute russe Youri Gagarine © Public Domain

Castrisme, communisme et charisme

C’est une nouvelle ère qui commence à Cuba, celle du castrisme. En avril 1959 Fidel Castro rencontre le vice-président Richard Nixon à Washington. Mais les désaccords sont trop importants entre les deux pays et Fidel Castro se tourne vers l'Union soviétique en signant un accord économique en février 1960. Les Russes fourniront du pétrole à Cuba. Les États-Unis rompent alors les relations diplomatiques avec Cuba et Fidel Castro signe des accords économiques et militaires avec Nikita Krouchtchev alors dirigeant de l’URSS.
Castro développe sa propre doctrine. Il devient très vite un chef d’état autoritaire, à la fois président du Conseil des ministres et du Conseil d'État, premier secrétaire du Parti communiste cubain qu’il impose comme parti unique. Bref, il concentre rapidement tous les pouvoirs entre ses mains.Le castrisme est une idéologie complexe, qui mélange jésuitisme, marxisme-léninisme, tiers-mondisme… et charisme ! Fidel Castro n’aurait pas pu conserver le pouvoir aussi longtemps sans une personnalité unique et une propension extraordinaire à se sortir de situations extrêmes. Il survit en effet à dix présidents américains, à des dizaines de tentatives d’assassinat et réussit à déjouer les prévisions des analystes qui n'envisageaient pas la survie du régime cubain après l'effondrement de l'URSS en 1990.
photo principale : Fidel Castro en 2005 © Vandrad
Retour haut