Grands et petits mammifères du Canada

Posté le 9 mai 2019 par Manon
Big bison ! © Manon Pointeaux
Big bison ! © Manon Pointeaux
Les voyageurs ne sont pas les seuls à apprécier les glaciers, les forêts boréales ou pluviales, les plateaux arides, ou encore le relief montagneux du Canada. Les terres de l’Ouest canadien sont l’habitat naturel d’une faune extrêmement variée allant des espèces les plus minuscules aux plus grands prédateurs. Si les Canadiens ont appris à vivre avec, cette importante biodiversité vous interpellera forcément lors de votre voyage au Canada.

Orignal, wapiti ou caribou ?

Commençons par le plus simple, leur point commun. Toutes ces espèces font partie de la famille des cervidés et ont donc un petit air de ressemblance.
Le caribou est l’espèce la plus connue et aussi la plus petite. En Europe nous l’appelons renne (reindeer en anglais). Il en existe plusieurs sous-espèces au Canada et, fait étonnant, la femelle caribou possède des bois.
Le wapiti appelé elk par les Canadiens est plus gros que le caribou. On en trouve une grande concentration en Colombie-Britannique. Si vous espérez en observer, tendez l’oreille, ils sont souvent en troupeaux et peuvent être très bruyants lorsqu’ils communiquent entre eux !
L’orignal est quant à lui le plus imposant des cervidés. Ses bois sont plus plats que ceux des caribous et des wapitis. Ceux des mâles peuvent en outre dépasser 1 m 50 de large. Friands de plantes aquatiques, vous pourrez peut-être en apercevoir barboter dans des réserves d’eau l’été.
Blog - Canada- Faune - Orignal - Panneau
C'est directement depuis la route que vous pourriez croiser votre premier orignal. © Manon Pointeaux

Ours noir ou grizzli ?

Tous les deux présents au Canada, il peut parfois être difficile de les différencier. Leur taille n’est pas un indicateur fiable puisque les femelles grizzlis (cette espèce étant généralement plus grande) peuvent être de la même taille que des ours noirs mâles. Il en est de même pour leur couleur, un ours noir peut avoir un pelage brun et un grizzli un poil foncé se rapprochant du noir.
Pour les distinguer, le site Parcs Canada vous donne quelques astuces. Par exemple, le grizzli possède une sorte de bosse au dessus des épaules qui ne se retrouve pas chez l’ours noir. De plus sa tête est large et ronde tandis que chez le second, elle est fine et allongée.
En randonnant dans les parcs canadiens, vous aurez peut-être la chance d’en apercevoir. Cependant, veillez à toujours respecter les consignes de sécurité communiquées par les rangers.
Blog Canada - Faune - Ours noir
Dans les Rocheuses en Alberta, vous êtes en territoire des ours. © Manon Pointeaux

Quid des autres espèces…

Si les orignaux et les grizzlis sont les stars du Canada, ils ne sont pas les seuls à peupler les forêts sauvages d’Amérique du Nord.
En plein road trip entre le Yukon et la Colombie-Britannique, vous pourriez bien rencontrer des buffalos (appelés aussi bisons) au détour d’un virage. Les bisons des bois rencontrés dans le nord du pays ont la langue noire et peuvent atteindre la taille d’une voiture. Si un troupeau occupe la route devant vous, prenez votre mal en patience et attendez qu’ils veuillent bien s’écarter. Personne ne voudrait contrarier un animal qui peut atteindre une tonne !
Parmi les autres habitants de l’ouest que vous pourriez apercevoir, on compte les cougars, les loups, les coyotes ou, d’un gabarit bien moindre les pikas et les tamias. Les premiers font partie de la même famille que les lapins et ont la taille d’un cochon d’Inde, tandis que les seconds sont des cousins de l’écureuil et sont très curieux. Leurs représentants les plus célèbres sont les personnages de Disney, Tic et Tac !
Blog Canada - Faune - Tamia
Le tamia n'a pas peur d'approcher les humains. © Manon Pointeaux
photo principale : Big bison ! © Manon Pointeaux
Retour haut